Sélectionnez votre profil:

Contenu réservé au type d'investisseur sélectionné.

Vous souhaitez accéder au site pour Investisseurs particuliers?

L'investissement thématique

Sécurité: un secteur en plein essor

Juillet 2017

La sécurité constitue un thème d’investissement attrayant, porté par l’innovation, l’urbanisation et la réglementation

Le secteur de la sécurité touche désormais tous les aspects de notre vie

La sécurité est omniprésente. L’eau et l’électricité que nous utilisons le matin pour prendre une douche ou préparer le petit-déjeuner sont acheminées via des services publics sécurisés. Nous nous rendons au travail en voiture ou en transports publics sous le regard attentif de caméras de vidéosurveillance.

Au bureau, d’innombrables applications protègent nos activités en ligne, tandis que la sécurité de nos repas est assurée par des tests alimentaires et des systèmes de traçabilité. Nous achats sont sécurisés par des services de paiement électronique capables d’authentifier nos transactions et de détecter les fraudes. La technologie assure aussi notre sécurité en train ou dans l’avion.

Cet ancrage de la sécurité dans notre quotidien explique le formidable essor du secteur. Son attrait comme thème d’investissement tient aux trois moteurs de long-terme qui sous-tendent la croissance : l’innovation, l’urbanisation et la réglementation.

L’industrie de la sécurité est présente partout, et solidement ancrée dans notre quotidien

L’innovation technologique a créé son lot de nouveaux dangers. Le marché de la sécurité automobile augmente de façon exponentielle depuis l’avènement des voitures sans chauffeur, qui nécessitent de nouvelles fonctionnalités comme les systèmes de freinage automatique ou d’évitement des collisions et la technologie de scannage. La demande de sécurité explose avec internet, qui connecte des milliards de personnes via une multitude d’appareils. Le vol de données et les cyberattaques font déjà les gros titres mais ce marché n’en est qu’à ses débuts. Seule la moitié de la population mondiale a internet ; connecter l’autre moitié exposera les infrastructures informatiques à de nouvelles menaces, à l’heure où les vols de données augmentent déjà de 60% par an1.

La mégatendance suivante, l’urbanisation, exige des investissements massifs pour sécuriser des infrastructures comme les centrales électriques, les systèmes de transit de masse, les aéroports ou encore les services d’approvisionnement en eau. Plus de 50% de la population mondiale vit aujourd'hui dans des zones urbaines, et ce chiffre ne cesse d’augmenter.

Dans les pays émergents, les dépenses sécuritaires dans les zones urbaines devraient progresser d’environ 9% par an sur les cinq prochaines années – deux fois plus vite que dans les économies développées2. L’exemple de Dubai illustre bien ce qui peut être fait dans le développement de villes intelligentes, avec l’intégration de solutions de sécurité dans l’infrastructure-même de la ville.

La réglementation constitue la 3e mégatendance dans ce domaine. Même dans des secteurs comme les services financiers qui disposent de services de compliance, les activités de vérification, d’inspection et de certification occupent une place toujours croissante. De nouvelles dispositions de sécurité sont édictées en permanence, comme au Brésil ou le double airbag est devenu obligatoire.

D’ici peu, tous les véhicules neufs d’Europe devront être équipés du système d’appel d’urgence automatique eCall comme déjà en Russie. De son côté, le Règlement général de l’UE sur la protection des données, qui entrera en vigueur en 2018, obligera les entreprises européennes à rendre publiques les vols de données, leur impact au plan financier et en termes de réputation (quantité et nature des données volées) et les actions correctives. En cas d’infraction, les entreprises encourront une amende représentant 4% de leur chiffre d’affaires ou EUR 20 mio3.

Pour capitaliser sur cet essor de la sécurité, Pictet a identifié un univers de 330 sociétés actives dans le secteur et représentant une capitalisation boursière totale de USD 3300 mia. Après élimination des sociétés qui tirent moins de 20% de leur chiffre d’affaire de la sécurité et de celles générant plus de 5% de leur chiffre d’affaires d’activités liées à la défense ou à des équipements militaires, l’univers d’investissement se réduit à environ 210 sociétés, pour une capitalisation boursière totale de USD 1100 mia.

Après notation de la stratégie et du management des sociétés, et en tenant compte de la liquidité et la volatilité des cours, on peut composer un portefeuille de 60-75 titres composé de nos plus fortes convictions, sans la contrainte d’un indice de référence4.

Le portefeuille est bien diversifié géographiquement. La demande de solutions de sécurité représente 48% des ventes en Amérique du Nord, 24% en Europe, suivi des émergents (14%), et du Japon et Asie-Pacifique (10%).

L’avenir est prometteur. Depuis janvier 2007, la croissance moyenne des ventes dans l’univers de la sécurité atteint presque 7%, contre 3,7% pour le PIB mondial. Cette dynamique devrait se poursuivre.
LES VENTES DE SÉCURITÉ CONTINUERONT DE CROÎTRE BEAUCOUP PLUS RAPIDEMENT QUE LE PIB*...
Ventes totales de l'univers de la sécurité, PIB réel rebasé, janvier 2007
*PIB du G20, données de l'OCDE – Prix constants, taux de croissance pour la même période l'année précédente, ajusté des variations saisonnières, % - Monde
... CE QUI ALIMENTERA L'EXPANSION DES MARGES
Marges d'EBIT de l'univers de la sécurité (%)
Source: Pictet Asset Management, 31 mai 2017
Les profondes restructurations entreprises lors de la dernière crise et un meilleur contrôle des coûts dans la grande majorité des sociétés de l'univers devraient porter les marges au-delà des pics précédemment atteints

Note: TCAC se réfère au taux de croissance annuelle composé