I am Article Layout


Sélectionnez votre profil:

Contenu réservé au type d'investisseur sélectionné.

Vous souhaitez accéder au site pour Institutionnels & Entreprises ou pour Intermédiaires financiers?

Mai 2018

La croissance mondiale a dépassé son pic mais il n’est pas encore question de contraction.

Les analyses montrent que la croissance mondiale a dépassé son pic mais qu'il n’est pas encore question de contraction. Elle devrait avoisiner son niveau actuel durant les cinq prochaines années.

«L’économie mondiale affiche actuellement un léger recul et les investisseurs devront peut-être tenir compte d’une réaction des marchés financiers», selon Luca Paolini, notre stratégiste en chef. 

En réaction, nous adoptons une allocation d'actifs neutre, une augmentation de la pondération des obligations et une réduction de la position en liquidités.

Grille mensuelle d’Allocation d’Actifs


BarometerMay2018grid_FR_Short.gif

Source: Pictet Asset Management    

Il est encore trop tôt pour savoir si l'envolée des marchés actions arrive à son terme, mais les perspectives pour les obligations s'améliorent nettement. Si le pic de croissance a effectivement été atteint, la Fed pourrait rapidement reconsidérer le resserrement de sa politique monétaire. Certains secteurs de l’économie sensibles aux taux ressentiront ainsi une hausse au-dessus de 3% des taux à 10 ans des obligations d'Etat américaines.  
Le rendement des bons du Trésor a-t-il atteint un plafond ?
Rendements des obligations d’état US à 10 ans et croissance du PIB nominal, en %


asset allocation

Source: Thomson Reuters Datastream. Période du 24.10.1999 au 24.04.2018 

Deux raisons expliquent pourquoi privilégier les actions de la zone euro aux actions américaines. La monnaie européenne s'affaiblit, ce qui pourrait générer de meilleurs résultats dans la zone euro. Et les conditions de croissance des entreprises et du chiffre d'affaires se sont nettement améliorées dans la zone euro. Aux Etats-Unis, en revanche, des signes de ralentissement de la croissance économique apparaissent.

Sur les marchés boursiers développés, nous favorisons les actions liées à l’énergie, qui pourraient tirer parti de la hausse soutenue des cours pétroliers. Nous restons sous-pondérés en actions défensives, mais les surveillons de près. Si la croissance devait rester décevante, il pourrait s’avérer intéressant d’augmenter la position en actions défensives.