ABONNEZ-VOUS À NOTRE LETTRE D'INFORMATION

Pour suivre nos actualités et nos analyses de marché

Placements

Comment investir dans l’or ?

Dans un environnement de taux négatifs, l’or est de plus en plus apprécié. Il y a plusieurs façons d’investir dans le métal précieux.
Février 2020

L’or occupe une bonne place dans les portefeuilles car, en période de crise, son statut de valeur refuge rassure. Mais il n’y a pas que la détention physique, d’autres modes d’investissement existent. Voici ce qu’il faut savoir.

Le métal précieux n’en finit pas de séduire les investisseurs. En 2019, le cours de l’once s’est apprécié de 17,5 %. Le mouvement s’est encore amplifié en ce début d’année car les incertitudes sur les effets de la crise liée au Coronavirus pèsent sur les marchés. Il joue pleinement son rôle de valeur refuge.

Le métal jaune figure en bonne place dans la stratégie de beaucoup d’épargnants. La plupart des spécialistes recommandent d’ailleurs d’y investir entre 5 et 10 % de ses actifs financiers. Certes, l’or, lorsqu’il est acheté sous sa forme physique, doit être stocké en lieu sûr et cela représente un coût pour celui ou celle qui le détient car il faut louer un coffre à la banque, ou faire appel aux services d’une société spécialisée. En outre, il supporte une fiscalité importante. Lorsque le revendeur peut prouver qu’il est bien l’acquéreur initial, et justifier de son prix d’achat, la plus-value (prix de revente - prix d’achat) supporte jusqu’à 36,2 % d’impôt et de prélèvements sociaux. Si le vendeur ne peut pas prouver le prix d’achat, il se voit appliquer une taxe forfaitaire de 11 % sur la totalité du prix de vente.

Un actif tangible et contra-cyclique

Mais ces deux inconvénients de l’or physique sont compensés par plusieurs avantages significatifs :

L’or est contra-cyclique

Dès que les marchés enregistrent de lourdes secousses (surtout à la baisse), ou dans les périodes de forte volatilité, son cours grimpe. En septembre 2008, dans la semaine qui a suivi la faillite de la banque Lehman Brothers, il s’est apprécié de 18% !

L’or est un actif tangible

En temps de crise, beaucoup d’investisseurs sont attachés au fait de pouvoir détenir autre chose que des titres, qui peuvent perdre rapidement une grande partie de leur valeur.

L’or affiche un rendement nul, mais pas négatif

Jusqu’ici, l’or était déconsidéré par beaucoup d’investisseurs car il représentait l’archétype du placement dormant : à l’abri dans un coffre, il ne procure aucun revenu ! A présent que les obligations d’État à 10 ans délivrent des rendements négatifs, c’est une tout autre histoire. Aujourd’hui, le fait d’investir dans ces obligations ne rapporte plus rien à l’épargnant, elles lui coûtent même de l’argent. Dans ce contexte, il est préférable de se tourner vers l’or, qui ne rapporte rien, mais ne coûte rien non plus.

D’autres façons d’investir existent

En cas de détention physique, il vaut mieux éviter le lingot, qui pèse un kilo, vaut actuellement plus de 45 000 euros et se révèle parfois difficile à revendre. Les pièces et les lingotins (entre 5 et 100 grammes par exemple) trouveront plus facilement preneur.

Il existe aussi d’autres façons d’investir dans l’or. Les ETF (Exchange traded funds) sont des fonds de placement cotés en Bourse qui répliquent exactement le cours de l’or. Leur intérêt : ils n’obligent pas à la détention physique d’or. Certains établissements qui les distribuent adossent ces ETF à des stocks d’or physique conservés dans leurs coffres, d’autres non. Il vaut mieux opter pour la première catégorie. Il faut également préférer ceux cotés en euros pour ne pas s’exposer au risque de change.

Les actions des sociétés aurifères constituent une autre piste d’investissement. Ces sociétés prospèrent quand le cours de l’or s’apprécie, et le secteur est en pleine consolidation, ce qui laisse une place supplémentaire à une hausse des cours. En outre, ces sociétés distribuent des dividendes. Il est possible d’investir en direct dans les actions des sociétés minières, ou de choisir un fonds qui sélectionne lui-même les valeurs.

En conclusion

Valeur refuge par excellence, l’or s’apprécie dans les périodes d’incertitude. Même s’il ne procure aucun revenu, il ne fait pas perdre d’argent aux investisseurs contrairement aux obligations, qui affichent actuellement des taux négatifs. L’or physique n’est pas la seule façon d’investir : les épargnants peuvent aussi se tourner vers les ETF ou les fonds spécialisés.