ABONNEZ-VOUS À NOTRE LETTRE D'INFORMATION

Pour suivre nos actualités et nos analyses de marché

Mobilité électrique: 2019 l’année du tournant

Mars 2019

L’offre de modèles à 4 et 2 roues des SUV aux trottinettes s’agrandit. L’industrie automobile allemande a décidé d’investir 60 milliards d’euros et les services d’utilité publique œuvrent à la création de l’infrastructure nécessaire.

Cela fait déjà plusieurs années que la transition énergétique est une mission pour tous les pays. Celle-ci est par ailleurs portée par les accords internationaux et l’attention de l’opinion publique. Les trois principaux piliers sont la transition des sources d’énergie non renouvelables aux sources renouvelables, le développement durable et l’accent placé sur les économies d’énergie. Dans ce contexte varié et ayant un impact important sur nos vies, le débat sur la transition électrique n’est plus une hérésie et 2019 pourrait bien être l’année de ce tournant. 

Villes intelligentes et mobilité électrique dans le camp des services d’utilité publique

Les services aux territoires et aux citoyens sont fondamentaux pour le développement de villes basées sur la durabilité et la mobilité électrique. Selon le rapport «Utility Opportunities in Smart Cities» de Navigant Research, la création de plans de développement urbain basés sur les technologies vertes pourrait générer des revenus de plus de 100 milliards de dollars d’ici 2027 pour les services d’utilité publique (c.-à-d., les entreprises qui gèrent les services de base comme l’approvisionnement énergétique, l’eau, le chauffage urbain, les télécommunications, etc.) Plus du double de la valeur de 45 milliards de dollars de 2018. Parmi ces services, on retrouve évidemment le soutien à la mobilité électrique et la création d’infrastructures pour les villes intelligentes.

La nouveauté du secteur automobile de l’Allemagne à l’Asie

L’industrie automobile allemande fait figure d’exemple en matière d’environnement, comme l’a souligné le président de la fédération allemande VDA, Bernhard Mattes. «Nous investirons plus de 40 milliards d’euros dans la mobilité électrique au cours des 3 prochaines années et 18 milliards d’euros dans le domaine du numérique et des véhicules autonomes». Par ailleurs, dans les mois à venir, plusieurs constructeurs automobiles lanceront sur le marché des modèles électriques capables de rivaliser avec les performances de l’essence et du diesel, quoiqu’à un prix plus élevé. L’Audi e-tron, par exemple, est un véhicule crossover doté d’une autonomie de plus de 400 km qui coûtera environ 84 000 euros et sera le précurseur d’une gamme de 12 modèles «zéro émission» qui seront proposés d’ici 2025. Toujours en Allemagne, Mercedes a démarré un plan d’investissement de plus de 10 milliards d’euros afin de proposer 10 nouvelles voitures électriques en 3 ans et la Smart sera le premier modèle qui abandonnera les moteurs thermiques à partir de 2020. En Asie, nous découvrons la Hyundai Kona avec 204 chevaux et une autonomie qui dépasse 450 km au prix de départ de plus de 42 000 euros. Le plus attendu, cependant, est la Tesla 3 annoncée en 2016, qui est désormais disponible dans certains pays européens à un prix de près de 60 000 euros avec une autonomie de 560 km.

Place aux deux roues: de la moto à la trottinette électrique

Elle est 100% italienne. Lombarde pour être précis et proposée par IV Electrics. Elle s’appelle Lacama E-Motorcycle et son autonomie est de 180 km pour environ 35 000 euros. Prix et autonomie similaires pour la Harley-Davidson LiveWire, tandis que le scooter Ducati Mig-RR est nettement plus économique grâce à son prix de 6250 euros. Il convient de mentionner tout particulièrement le monde des trottinettes électriques, dans l’attente de certaines réglementations gouvernementales, car, pour le moment, ces véhicules ne peuvent pas circuler sur les routes. Les entreprises actives dans ce segment continuent cependant à produire des modèles, dont le plus intéressant est certainement le Segway Ninebot ES2, capable d’atteindre une vitesse de 25 km/h et dont l’autonomie est de 45 km. L’avenir est électrique.