I am Article Layout


Sélectionnez votre profil:

Contenu réservé au type d'investisseur sélectionné.

Vous souhaitez accéder au site pour Investisseurs particuliers?

Février 2017

Anthropocène

Graphique de la semaine - Frédéric Rollin présente le lien qu’il peut y avoir entre empreinte écologique et développement économique

Utilisation des ressources naturelles et developpement economique
20170201_GraphPAM_Chart

Source: United Nations Human Development Programme: Global Footprint Network; 2012

Nous sommes entrés dans l’ère anthropocène: le développement économique augmente notre empreinte écologique au point de mettre sous pression les grands équilibres de la nature. Mais les populations et les gouvernements semblent en prendre conscience et modifient leurs comportements: incitations budgétaires massives pour des solutions écologiques, préférence des consommateurs pour des produits plus sains et moins polluants.

Le documentaire «Sous le dôme», qui dénonce la pollution atmosphérique en Chine, a été vu plus de 200 millions de fois1. Dans les mois qui ont suivi sa diffusion, le gouvernement chinois mettait d’ailleurs en place un plan massif d’investissement écologique, ouvrant ainsi un gigantesque marché aux entreprises capables de produire une énergie plus propre ou d’en réduire la consommation.

Les ménages américains consomment de leur côté de plus en plus de produits bio: le marché a été multiplié par 7 de 2000 à 20162.

Les sociétés capables d’offrir des solutions écologiques innovantes vont donc en bénéficier. Pour ne citer que quelques exemples: les capteurs de Sensata Technologies augmentent l’efficacité des moteurs automobiles; AO Smith produit des chauffe-eau à condensation beaucoup plus efficaces que les chauffe-eau traditionnels; les logiciels d’Ansys et de Dassault Systems aident les ingénieurs à fabriquer des systèmes efficaces énergétiquement, tout en réduisant le coût des prototypes; le cours de l’action Vestas, fabriquant de turbines éoliennes a été multiplié par 6 en 5 ans, et affiche encore un ratio prix/bénéfices inférieur à 153.