I am Article Layout


Sélectionnez votre profil:

Contenu réservé au type d'investisseur sélectionné.

Vous souhaitez accéder au site pour Investisseurs particuliers?

Juillet 2017

Pictet-Digital : l'intelligence artificielle une stratégie naturelle

L'AI est l'axe principal de la stratégie Pictet-Digital

La performance du fonds Pictet-Digital est de 14,92%1 depuis le début de l’année.

Le portefeuille dans sa globalité bénéficie des progrès de l’IA. Aux côtés des acteurs traditionnels du secteur comme Google, Baidu, Amazon, FaceBook et Tencent, le portefeuille est exposé à des sociétés plus spécialisées dans le traitement intelligent des données, comme Medidata Solution, Athenahealth, Zendesk ou Kakao.

 
LES SUCCES COMMERCIAUX DECOULANT DE L'IA SONT IMPRESSIONNANTS

Grâce au stockage massif des données, au développement rapide des algorithmes et à la puissance de calcul des ordinateurs, l’IA progresse rapidement dans tous ces domaines: la reconnaissance vocale ou d’image, la traduction simultanée, la vision par ordinateur, le machine learning (apprentissage automa-tique par des machines), etc.

Citons un exemple : l’algorithme Ant d’Ante, filiale du groupe Alibaba, a remarqué une forte corrélation entre les acheteuses de jeans slim et les utilisateurs d’iPhones abimés. Elles ont, en conséquence, reçu plus de publicités vendant des assurances contre les vitres d’iPhones cassées. Résultat ? Un triplement des ventes.
Ante développe non seulement des outils d’analyse utilisés pour personnaliser les publicités, mais aussi des robots conversationnels, des outils de protection de la vie privée et de lutte contre la fraude, des études automatisées de solvabilité des emprunteurs et se trouve au cœur même de la stratégie d’Alibaba.
L’analyse du risque clientèle effectuée par son algorithme Sesame est selon la société quatre fois plus efficace que n’importe quel système utilisé par les banques traditionnelles chinoises.

POINT DE GESTION DEPUIS LE DEBUT DE L'ANNEE

Au cours du deuxième trimestre, les gérants ont progressivement vendu les titres qui avaient offert des performances élevées depuis le début de l’année et dont les valorisations étaient jugées tendues.
Les lignes de Tableau, VIP Shop et Paylocity ont été intégralement vendues. Les positions sur Amazon, Apple et Microsoft ont été réduites.
En contrepartie, les gérants ont augmenté l’exposition du fonds sur des valeurs plus modestement valorisées : Twitter, Yelp, Pearson et Yoox. Ces positions devraient mieux résister en cas de correction. 
L’allocation aux opérateurs de télécommunication, qui était au plus à 15.70% au 15 mai a été augmentée à 18% avec l’achat de NTT, DTE, Vodafone et KDDI2.
Au total, si l’on inclue le cash, les opérateurs de télécommunication et les sociétés faiblement valorisées, la part défensive du fonds est depuis mi-juin légèrement supérieure à 30%2.
La grande majorité de ces opérations ont été effectuées avant la correction de début de mois de juin.

POUR L'AVENIR, LES GERANTS PRIVILEGIENT

› les croissances bénéficiaires attendues durablement supérieures à 25%2 par an: Facebook, Amazon et Tencent.
› les modèles d’affaires avec une forte visibilité: Apple, Paypal et Comcast.
› les valorisations modérées: Twitter, Trip, Yelp, Rakuten, Yoox, Expedia, Baidu, Kakao ou encore Ebay.
› les titres à faible volatilité: DTE, Verizon, Nippon Telegraph, China mobile.

LA VALORISATION DU THEME EST EN LIGNE AVEC LES HISTORIQUES

Les multiples de valorisation comparés à ceux du MSCI World restent proches de leur moyenne historique si l’on tient compte de la croissance des deux prochaines années. 

Difference de ratio de PE entre le MSCi world it et le msci

Source : Pictet Asset Management

performance du fonds pictet-digital-i EUR

Pictet Asset Management Pictet-Digital I-EUR, performances en euros nettes de frais du 30.12.2016 au 28.06.2017

Risque : 7 sur une échelle de 1 = plus basse à 7 = plus élévée.
Cette catégorie de risque a été attribuée à la part en raison des fluctuations de cours liées à sa devise et aux investissements et à la stratégie du fonds.
Cette catégorie de risque a été attribuée à la Classe d'actions en raison des fluctuations de cours liées à sa devise et aux investissements et à la stratégie du
Compartiment.
La catégorie de risque indiquée est basée sur des données historiques et peut ne pas constituer une indication fiable du profil de risque futur de la Classe d'actions.
La catégorie de risque affichée ne constitue pas un objectif ni une garantie et est susceptible d'évoluer dans le temps.
La catégorie la plus basse n'est pas synonyme d'investissement sans risque.
Le Compartiment n'offre aucune garantie du capital ni aucune mesure de protection des actifs.
Le Compartiment peut être exposé aux risques matériels suivants qui ne sont pas reflétés de manière adéquate par l'indicateur synthétique de risques, et qui peuvent avoir un impact sur ses performances:
- Risque opérationnel : des pertes peuvent être causées, par exemple, par des erreurs humaines, des défaillances systémiques, une valorisation incorrecte ou une garde incorrecte des actifs.
- Risque de contrepartie : des pertes peuvent se produire lorsqu'une contrepartie ne respecte pas ses obligations liées aux instruments ou contrats, par exemple dans le cas de dérivés négociés de gré à gré.
- Impact des techniques financières : l'utilisation de l'effet de levier peut amplifier les pertes et les gains et/ou ne pas aboutir à l'exposition souhaitée.
- De manière générale, les investissements sur les marchés émergents sont plus sensibles aux événements de risque que les investissements sur les marchés développés. Ces événements de risque peuvent inclure des modifications de l'environnement économique, politique, fiscal et juridique ainsi que des cas de fraude.
- Les investissements en Chine continentale peuvent faire l'objet de restrictions de capital et de quotas de négociation, par exemple dans le cas des régimes QFII et RQFII.
- Le Compartiment peut rencontrer des difficultés ou des retards dans l'application de ses droits dans le cas de litiges.
- Les programmes de négociation chinois « Stock Connect » peuvent présenter des risques supplémentaires liés au respect des droits de propriété, à la compensation, au règlement, à des quotas de négociation et à des problèmes opérationnels