I am Article Layout


Sélectionnez votre profil:

Contenu réservé au type d'investisseur sélectionné.

Les superaliments: pas aussi «super» que leur nom l’indique

Juillet 2018

L’impact des superaliments

Les superaliments ne sont pas la clé d’une alimentation saine. Néanmoins l’attention portée à ces nutriments bénéfiques pourrait profiter à l’Homme et à l’environnement.

Manger tous les jours une poignée de baies de maqui, de chufas ou de champignons reishi améliore-t-il réellement votre santé ? Ou bien ces soi-disant superaliments sont-ils avant tout des ingrédients à la mode mis en avant par les blogs alimentaires et les magazines ? Marie-Laure Schaufelberger estime que l’émergence des superaliments est une évolution positive, tout du moins à un égard. Madame Schaufelberger est spécialiste produit du fonds Pictet-Nutrition. «L’attention croissante portée à toutes sortes de superaliments prouve que de plus en plus de personnes souhaitent poser des choix conscients en ce qui concerne leur alimentation», affirme Madame Schaufelberger. «Ceux qui font attention à leur alimentation sont moins susceptibles de tomber malades et ils vivront probablement plus longtemps en bonne santé1. En réalité, vous n’avez pas besoin de superaliments pour cela».

Ne pas tomber dans l’excès

Tous les superaliments sont caractérisés par le fait qu’ils contiennent de nombreux nutriments bénéfiques pour la santé, comme des vitamines, des minéraux et des antioxydants. «Cependant, si vous avez une alimentation variée, vous recevrez de toute façon tous les nutriments principaux dont vous avez besoin», indique Madame Schaufelberger. «Vous ne deviendrez pas un surhomme en mangeant le plus de superaliments possible. Une voiture ne peut pas consommer plus de carburant que ce que son réservoir peut en contenir». En outre, les avis relatifs aux aliments considérés comme «sains» changent constamment. Les œufs en sont un bel exemple. «Il y a vingt ans, on disait qu’il ne fallait pas en manger trop, car ils contiennent des matières grasses et du cholestérol», déclare Madame Schaufelberger. «Aujourd’hui, les scientifiques accordent beaucoup plus d’importance aux nutriments sains que l’on retrouve également dans les œufs, tels que les vitamines, les minéraux et les protéines.2».
Agriculture

Le piège des superaliments

Un autre piège de certains superaliments est que bien qu’ils soient sains, leur culture a des répercussions sur l’environnement. «Les avocats contiennent 20 vitamines et minéraux différents»,3 explique Madame Schaufelberger. «Cependant, la culture des avocats requiert beaucoup d’eau. En Californie, par exemple, la culture de ces fruits entraîne des pénuries d’eau en périodes de sécheresse. De plus, des hectares de sol forestier sont rasés de façon illégale pour faire de la place pour la culture des avocats. En tant qu’investisseurs, nous n’examinons pas seulement les différentes opportunités, mais également la durabilité des superaliments. Nous disposons maintenant de plus de 15 ans d’expérience dans l’évaluation des tendances principales dans le domaine des personnes, de l’environnement et de la société dans notre processus d’investissement».

Lors de l’élaboration du portefeuille, nous nous assurons que ce dernier offre un juste équilibre, au lieu de placer tous les espoirs dans une ou deux super actions.

Marie-Laure Schaufelberger, Spécialiste produit

De la graine au supermarché

«Les entreprises d’emballage sont un exemple de segment prometteur, car elles veillent à ce que les aliments puissent être conservés plus longtemps et à ce qu’ils arrivent en meilleur état dans nos assiettes», explique Madame Schaufelberger. Et concernant la question de savoir si les superaliments améliorent notre santé, elle déclare: «Si vous mangez de façon équilibrée et consommez suffisamment de fruits et légumes, vous n’avez pas besoin de superaliments pour être en meilleure santé. Dans le cas contraire, il n’existe aucune nourriture qui annulera comme par magie les conséquences d’un mode de vie malsain. Il en va de même pour les investissements. Lors de l’élaboration du portefeuille, nous nous assurons que ce dernier offre un juste équilibre, au lieu de placer tous les espoirs dans une ou deux super actions».

 

Cet article fait partie d’une série sur la thématique du #VivreMieux. Cette thématique compte quatre fonds d’actions globales gérés de manière active.
En s’appuyant sur les tendances structurelles qui façonnent notre monde, nos gérants d’investissement cherchent à générer une performance notable, ajustée au risque, sur le long terme.

Découvrez nos solutions d’investissement pour investir dans la thématique du #VivreMieux.