I am Article Layout


Sélectionnez votre profil:

Contenu réservé au type d'investisseur sélectionné.

Mars 2018

La clé pour garder les soins de santé à un prix abordable

En mettant l’accent sur la prévention des maladies plutôt que sur leur guérison il est possible de réduire le coût de la santé mais aussi d’améliorer notre qualité de vie.

Les dépenses de santé représentent plus de 10 %1 des 14 800 milliards d’euros de l’économie européenne2. La croissance et le vieillissement de la population compliquent considérablement les efforts visant à freiner la hausse des dépenses de santé. À travers le monde, elles devraient ainsi augmenter pour dépasser 7 000 milliards d’euros en 2020 d’après les estimations de la société de conseil Deloitte3.

C’est un volume colossal.

La prévention plutôt que le traitement

Marie-Laure Schaufelberger, spécialiste produits du fonds Pictet-Health, rappelle que le coût des médicaments ne représente qu’une petite partie des dépenses totales: «Les États-Unis sont de loin le premier marché pour les services et les produits sanitaires. Seulement 10% des dépenses totales sont consacrées aux médicaments sur ordonnance4. Les hôpitaux, les médecins et les cliniques absorbent plus de la moitié du budget de la santé. Toutefois, le principal enseignement de ces chiffres est que 80% à 90% des dépenses totales sont destinées à soigner des personnes qui sont déjà malades ou handicapées. Le choix de mettre plus l’accent sur la prévention de ces affections comporte des avantages évidents.»

Pourquoi les sociétés pourraient montrer la voie

La prévention peut prendre différentes formes. «Cela commence par un mode de vie sain», explique Schaufelberger. «Cela comprend des approches de bon sens comme arrêter de fumer, se maintenir à un poids correct et surveiller son cholestérol. Le véritable défi consiste à trouver des motivations pour pousser les gens à s’en préoccuper. C’est sur cet aspect que le rôle des sociétés est important.»

Réduire les coûts grâce à des employés en bonne santé

Aux États-Unis, il n’est pas rare que les sociétés proposent des initiatives de bien-être qui offrent des incitations monétaires pour continuer de mener un mode de vie sain. Lors d’une récente comparution devant la Commission du Sénat américain sur la Santé, l’Éducation, le Travail et les Retraites, le CEO de Burd Health a expliqué que sa société était en mesure de réduire les coûts liés à la santé d’environ 40% et les frais de personnel de 10% grâce à un programme de bien-être. Seulement 15% des employés ont choisi de ne pas participer au programme.

Faire attention à son mode de vie peut contribuer à réduire les coûts de traitement et assurer une meilleure qualité de vie.

Éviter des dépenses

Selon Schaufelberger, les gouvernements doivent faire plus d’efforts pour prévenir les maladies. «Par exemple, environ 40% des patients souffrant de la maladie d’Alzheimer ont également un problème d’audition. À cause de cela, elles courent un risque d’isolement plus élevé, ce qui accélère l’évolution de la maladie. L’identification précoce de ces problèmes et l’amélioration de la disponibilité des appareils auditifs pourraient permettre aux patients de continuer plus longtemps avec des soins moins intensifs, et donc moins onéreux. En outre, cela améliorerait également leur bien-être. L’accent croissant placé sur la prévention plutôt que le traitement serait une évolution positive pour tous. Les économies financières seraient évidemment énormes. Toutefois, le principal bénéfice serait une meilleure qualité de vie pour une grande partie de la population.»

 

Cet article fait partie d’une série sur la thématique du #VivreMieux. Cette thématique compte quatre fonds d’actions globales gérés de manière active.
En s’appuyant sur les tendances structurelles qui façonnent notre monde, nos gérants de fonds cherchent à générer une performance notable, ajustée au risque, sur le long-terme.

Découvrez nos solutions d’investissement pour investir dans la thématique du #VivreMieux.