I am Article Layout

Lecture en cours: Responsabilité environnementale



Sélectionnez votre profil:

Contenu réservé au type d'investisseur sélectionné.

Geneva building solar panels
Novembre 2015

Responsabilité environnementale

Les locaux de notre siège ont été construits de sorte à améliorer l'impact environnemental directement associé à nos activités.

01

Initiatives environnementales internes

Ce principe a été l’une des raisons majeures de la construction de notre nouveau siège à Genève, en 2006. Les nouveaux locaux ont été optimisés en termes environnementaux et sociaux ainsi que par rapport aux conditions de travail. Nous avons aussi pris des mesures spécifiques en vue d’économiser l’énergie, l’eau et le papier, ainsi que de produire et de consommer des énergies plus propres. 

Notre définition des opérations internes a été élargie de manière à inclure non seulement le siège de Pictet, mais également l’ensemble des activités du Groupe à travers le monde. Ainsi, afin de réduire l’empreinte carbone liée à la consommation d’électricité de nos bureaux, nous optons partout où nous le pouvons pour des modes d’énergie plus propres.

Le siège de Pictet à Genève a été construit en vue de minimiser son impact environnemental. Les caractéristiques du bâtiment permettant d’atteindre cet objectif sont les suivantes:
  • aucun PVC ni polyuréthane utilisés dans la construction
  • ni halogène pour les systèmes électriques
  • près de 100% de l’éclairage fourni par des ampoules à basse consommation d’énergie (dont 15% de LED)
  • une des installations solaires thermiques les plus importantes d’Europe (assurant tant le chauffage que le refroidissement de l’air)
  • une réutilisation très élevée de l’énergie thermique générée à l’intérieur de l’immeuble.
NOMBRE DE VIDÉOCONFÉRENCES
Number of videoconferences

Source: Le groupe Pictet

D’autres initiatives au siège de Pictet ont permis d’obtenir les résultats suivants:
  • La consommation de gaz, principalement pour produire de l’eau chaude en hiver, a été réduite dans de telles proportions qu’il est difficile de faire plus. Nous avons en effet réussi à la diminuer de 93% depuis 2007 – de 2722 MWh en 2007 à 202 MWh actuellement.
  • Depuis leur mise en service en 2008, les installations solaires thermiques et photovoltaïques nous ont permis d’économiser plus de 1500 tonnes de CO2, soit l’équivalent de plus de 500 000 litres de fioul. A Genève, le réseau de chauffage a été étendu pour couvrir d’autres immeubles abritant nos bureaux. Ce système a non seulement permis de réduire notre consommation de combustibles fossiles, mais aussi de réaliser des économies substantielles.
  • L’amélioration constante de nos systèmes de vidéoconférence et de téléprésence s’est traduite par une forte progression de l’utilisation de ces technologies par les collaborateurs. En 2014, le nombre total de vidéoconférences a atteint 18 398, une augmentation de plus de 18,4% par rapport à 2013. Et nous avons l’intention de continuer à renforcer la pratique des vidéoconférences et de la téléprésence afin de continuer à diminuer le nombre de voyages d’affaires, lesquels représentent l’une de nos plus fortes contributions aux émissions de CO2
  • S’agissant du papier, notre objectif est de réduire son utilisation et d’encourager son recyclage. En 2013, des imprimantes multifonctions ont été installées dans l’ensemble du Groupe. A ce jour, elles nous ont permis d’économiser 100 tonnes de papier, l’équivalent de 120 tonnes de CO2 ou 2 hectares de forêts. En 2014, nous avons recyclé près de 300 tonnes de papier. Par ailleurs, la totalité du papier utilisé émane de forêts certifiées par le Forest Stewardship Council (FSC) et est exempt de chlore.
02

Réduction de l'empreinte carbone

En 2007, nous avons commencé à enregistrer les émissions de carbone du Groupe et nous nous sommes fixé d’ambitieux objectifs de réduction à long terme. Nous avons également décidé de diminuer les émissions du Groupe par employé de 40% à l’horizon de 2020. Bien que la tendance en matière d’émissions de CO2 ne suive pas toujours une trajectoire prévisible d’une année à l’autre, cet objectif de réduction reste réaliste. En termes absolus, le Groupe a généré 9959 tonnes de CO2 en 2014. Alors que les effectifs du Groupe (y compris les employés sous contrat à durée déterminée et les consultants externes) ont augmenté de 46% et que dix nouveaux bureaux ont été ouverts depuis 2007, les émissions de CO2 par employé ont diminué de plus de 24% au cours de la même période.

Les voyages d’affaires et la consommation d’énergie comptent respectivement pour 63,4% et 30,1% des émissions de CO2 du Groupe.
03

Compensation du dioxyde de carbone

Notre stratégie globale en matière de CO2 repose à la fois sur des gains d’efficience en interne et sur le recours à des mécanismes de compensation pour le reste des émissions. Depuis 2014, le groupe Pictet est neutre en carbone, ce qui signifie que son bilan carbone net est égal à zéro. Cette neutralité a été atteinte en compensant 70 000 tonnes de CO2, soit l’équivalent des émissions de Pictet jusqu’en 2020, par le financement d’une série de projets d’énergies propres.

Depuis 2014, le groupe Pictet est neutre en carbone, ce qui signifie que son bilan carbone net est égal à zéro.

Ces projets comprennent la construction de petites et microinstallations hydroélectriques dans les provinces chinoises du Sichuan, de Chongqing, du Yunnan et de Guizhou. Ces installations fournissent les régions rurales et montagneuses du sud-ouest de la Chine en énergie exempte de CO2. Sans avoir besoin de barrages, les chutes d’eau naturelles utilisent les différences de niveau pour générer du courant durable.

Un autre projet vise à installer cinq unités de biomasse dans cinq cimenteries en Thaïlande. Le remplacement partiel des combustibles fossiles par des énergies émettant moins de carbone contribuera à atténuer le réchauffement global et bénéficiera aux communautés locales.

Enfin, nous finançons également un projet de conservation forestière au nord du Zimbabwe, région affectée par la déforestation, la pauvreté et la sécheresse. Celui-ci offre des opportunités aux populations pauvres de s’assurer des moyens de subsistance durables.