Sélectionnez votre profil:

Contenu réservé au type d'investisseur sélectionné.

Investissement responsable

exclusion des armes controversées des principaux indices

Armes controversées: appel aux fournisseurs d’indices

Février 2019

Laurent Ramsey, Managing Partner and CEO

Nous appelons les fournisseurs d'indices à exclure les armes controversées de leurs principaux indices.

En tant que gestionnaires d’actifs, nous allouons des capitaux pour financer l’économie réelle. Nous avons le devoir de distribuer ces capitaux de façon responsable, en tenant compte des besoins des générations futures.

Refuser d’investir dans les sociétés impliquées dans la production d’armes controversées constitue un élément essentiel de cet objectif. C’est pourquoi nous nous sommes associés à d’autres détenteurs et gestionnaires d’actifs pour en appeler aux fournisseurs d'indices afin qu’ils excluent les sociétés impliquées dans ces activités de leurs principaux indices. Cette initiative, que nous menons aux côtés de Swiss Sustainable Finance, réunit plus de 140 signataires - représentant ensemble plus de 6 900 milliards de dollars US d’actifs. La balle est maintenant dans le camp des fournisseurs d’indices.

L’investissement dans des sociétés liées aux armes controversées, telles que les armes à sous-munitions, les mines antipersonnel, mais aussi les armes chimiques, biologiques et nucléaires, est déjà contraire à de nombreuses réglementations et conventions nationales et internationales, comme le Traité sur la non-prolifération des armes nucléaires et la Convention sur les armes à sous-munitions.

Les principaux indices continuent toutefois d’intégrer ces sociétés. Pour les investisseurs actifs, l’application de cette exclusion implique de soumettre les portefeuilles à une tracking error supplémentaire par rapport aux indices de référence standard, ainsi que des coûts supplémentaires. En revanche, les investisseurs passifs n’ont souvent pas le choix: la grande majorité des stratégies reproduisent les indices traditionnels qui n’appliquent aucune exclusion.

Aujourd’hui, les investisseurs qui suivent les principaux indices contribuent, involontairement, au financement de sociétés impliquées dans la fabrication d’armes controversées.

Il faut que cela change. Conformément aux conventions internationales, aux pratiques des investisseurs et à l’opinion publique, le financement des fabricants d’armes controversées devrait être moins facile d’accès. Ils devraient également être exclus par défaut des investissements actifs et passifs.

Chez Pictet Asset Management, nous sommes convaincus que le monde de l’investissement peut être un des moteurs essentiels du changement, en faisant progresser la gouvernance des entreprises et les pratiques durables des entreprises, tout en finançant de nouvelles technologies qui protègent l’environnement. Cette initiative nous donne l’occasion de faire réellement la différence.