I am Article Layout


Sélectionnez votre profil:

Contenu réservé au type d'investisseur sélectionné.

Vous souhaitez accéder au site pour Investisseurs particuliers?

global environmental opportunities: la biodiversité dans les portefeuilles

Quelles sont les répercussions sur la biodiversité de vos investissements?

Investisseurs prenez garde: la baisse de biodiversité est une menace aussi grave que le changement climatique. Notre modèle révèle la vitesse à laquelle les différents secteurs conduisent les espèces à l’extinction.

Voilà environ 250 millions d’années, quelque 96% des espèces animales et végétales ont disparu, au cours de ce que l’on considère aujourd’hui comme la plus grande des cinq grandes vagues d’extinction survenues sur Terre.

Également appelée «la mère de toutes les extinctions», cette catastrophe était le résultat d’une série de catastrophes naturelles, notamment d’immenses éruptions volcaniques en Sibérie, qui ont éjecté des milliards de tonnes de dioxyde de carbone dans l’atmosphère, et fait grimper les températures mondiales de 10°C.

La communauté scientifique estime que nous traversons à présent la sixième vague d’extinctions, ce qui est préoccupant. Contrairement aux cinq précédentes, c’est l’être humain qui en est la cause presque exclusive.

Un rapport clé de l’ONU a montré que les activités humaines, comme l’extraction des ressources et l’agriculture intensive, étaient responsables d’une chute catastrophique et sans précédent de la diversité biologique. Ce rapport avertissait qu’un tiers des espèces d’amphibiens et des récifs coralliens, 1 000 variétés domestiques de mammifères utilisées pour l’alimentation et l’agriculture et environ 10% des insectes étaient menacés.

Dans l’ensemble, un million d’espèces de tous les genres courent un risque imminent d’extinction, ce qui met en danger des écosystèmes critiques pour le maintien de la vie humaine sur Terre.

Le problème est que la préservation de la biodiversité ne figure pas au sommet des priorités des entreprises en matière d’environnement. L’accent a tellement été mis sur la réduction des émissions de carbone que la plupart des sociétés ne considèrent même pas que la disparition des espèces fasse partie de leurs responsabilités.

C’est une vision extrêmement court-termiste. Comme le montrent nos recherches, les sociétés – et leurs investisseurs – doivent accorder la même importance à la biodiversité qu’à leur empreinte carbone.

Pour notre analyse, qui est décrite en détail ci-dessous, nous mettons en œuvre deux outils de mesure de l’impact environnemental reconnus à l’échelle mondiale – le cadre des limites planétaires (LP) et l'évaluation du cycle de vie (ECV) – pour quantifier la contribution du secteur entrepreneurial aux disparitions d’espèces.

Pour que les variations de la biodiversité restent à des niveaux naturels, le modèle estime que  le taux d’extinctions annuel doit être inférieur à 0,13 par million d’espèces pour un chiffre d’affaires généré de 1 000 milliards de dollars US. L’application de ce cadre aux composantes de l’indice MSCI All-Country World – qui ont réalisé plus de 30 000 milliards de chiffre d’affaires l’an dernier – nous montre que les plus grandes entreprises font disparaître des espèces animales et végétales à un rythme 22 fois plus élevé que le seuil. 

GEO_analysing biodiversity impact

Notre analyse a montré que parmi les secteurs les plus nuisibles figurent le tannage et le finissage de cuirs et peaux ainsi que les biocarburants.

Investir pour limiter la baisse de biodiversité

Le cadre LP-ECV est utilisé dans la construction de notre portefeuille Global Environmental Opportunities (GEO). 

Les sociétés qui composent le fonds GEO ont une empreinte biodiversité très inférieure à celles qui composent l’indice d’actions MSCI All-Country World.

Taux d’extinctions annuel par million d’espèces pour 1 000 milliards de chiffre d’affaires

impact sur les extinctions

Source: Pictet Asset Management

Voici comment fonctionne la stratégie Pictet-Global Environmental Opportunities:

  • Cette stratégie investit dans les actions de sociétés qui apportent une contribution active à la sauvegarde des ressources naturelles de la planète.
  • Les investissements sont sélectionnés au sein d’un vaste univers composé des 3 500 sociétés cotées les plus respectueuses de l’environnement, sociétés qui respectent les critères de notre cadre LP-ECV propriétaire.
  • La stratégie permet de construire un portefeuille concentré de 50 à 60 actions de sociétés opérant dans les domaines tels que le contrôle de la pollution atmosphérique, l’approvisionnement en eau, les énergies renouvelables, la gestion des déchets et l’agriculture durable.
  • Avec un profil risque-performance comparable à celui d’une stratégie d’investissement tournée vers la croissance, le fonds Global Environmental Opportunities de Pictet AM peut venir compléter une allocation en actions au sein d’un portefeuille mondial.