Sélectionnez votre profil:

Contenu réservé au type d'investisseur sélectionné.

Vous souhaitez accéder au site pour Investisseurs particuliers?

L'investissement thématique

Opportunités d’investissement thématique dans le numérique

La longue épopée de la transformation numérique

Août 2019

Sylvie Séjournet, Senior Investment Manager, Anjali Bastianpillai, Senior Product Specialist

Même si le monde paraît avoir accompli d’immenses progrès dans la transition numérique, il reste encore beaucoup de chemin à parcourir. Ce qui signifie que les opportunités d’investissement abondent.

En 2013, Eric Schmidt, qui était alors président de Google, a suscité de vives réactions lorsqu’il a prédit que l’ensemble de la population de la planète serait connecté à Internet d’ici à 2020. À moins d’un an de l’échéance, le taux de pénétration d’Internet est encore bien loin des ambitions de M. Schmidt, puisqu’il s’élève à 57% de la population mondiale1.

fig. 1 ATTRAIT NUMÉRIQUE

Prévision de croissance des dépenses de publicité numérique dans le monde

dépenses de publicité numérique dans le monde
Source: eMarketer

Cela laisse entendre que l’augmentation du taux de pénétration présente encore un potentiel de croissance à venir phénoménal et que les opportunités d’investissement attractives à saisir ne manqueront pas.

Prenons l’exemple du commerce. Sur les 24 mille milliards de dollars US dépensés chaque année par les consommateurs dans le monde, seulement 12% le sont en ligne2. En cinq ans, la valeur du commerce sur Internet devrait plus que doubler. Ce phénomène devrait favoriser les paiements en ligne. Aujourd’hui, PayPal représente seulement 3,1% du total des paiements réalisés dans le monde3.

L’évolution des habitudes de consommation coïncidera avec l’élargissement de la gamme de produits disponibles en ligne. Parallèlement, les commerçants seront plus à même de suivre leurs stocks et de collecter des informations sur leurs clients, ce qui ouvrira la voie à un marketing plus efficace. 

L’amélioration de la collecte de données à partir des achats en ligne et de la navigation permettra ensuite d’accélérer la croissance du marketing numérique. Vingt-cinq ans après la toute première bannière publicitaire, le numérique représente près de la moitié de toutes les dépenses de publicités dans les médias. D’ici à 2023, cette part devrait atteindre 60% (voir la figure 1)4.

Nouvelles opportunités

La montée en puissance du numérique a ouvert la porte de certains secteurs bien établis à de nouveaux acteurs, étant donné que les coûts fixes ont chuté et que les grandes sociétés ont bien souvent peiné à prendre le train de l’innovation.

Dans la finance, par exemple, seulement 10% des opérations de capital-risque de la fintech attirent des investissements de la part des banques5. Il s’agit d’un domaine particulièrement fructueux pour l’innovation technologique, à l’image des solutions de paiement via mobile et numérique, des plateformes de crédit entre particuliers et de la technologie de la blockchain. Les plans de Facebook pour sa Libra, une cryptomonnaie fondée sur un panier d’actifs, sont particulièrement intéressants. Le marché de la finance numérique affiche un potentiel phénoménal: aujourd’hui, 1,7 milliard d’adultes dans le monde sont en dehors du système financier et n’ont pas accès aux banques traditionnelles6.

Ces dernières investissent peut-être davantage dans des logiciels interactifs et alternatifs que de nombreux autres secteurs, mais elles vont devoir accélérer encore plus pour protéger leurs activités face aux challengers numériques.

De même, dans la santé, les taux de pénétration du numérique présentent encore plus de possibilités. Les budgets informatiques du secteur représentent à peine 3,5% du chiffre d’affaires total7. Les dépenses en logiciels numériques sont notamment très faibles. Nous pensons que cela va changer avec la centralisation des données des patients, ce qui permettra d’améliorer les analyses et les diagnostics en temps réel.
Fig. 2 le Cloud en tête des priorités des dépenses numériques
Pourcentage net de sociétés qui prévoient d’augmenter leurs dépenses informatiques par catégorie
Budgets informatiques par catégorie
Selon une enquête menée auprès de sociétés des États-Unis et du Canada. Source: Computer Economics, «IT spending and staffing benchmarks 2019/2020» (Dépenses informatiques et référentiels de personnel 2019/2020)
Ces tendances ne se limitent pas à la finance et à la santé. Dans le monde entier, les budgets informatiques des sociétés pourraient être multipliés par 10 au cours des années à venir étant donné que le Cloud leur offre une myriade de possibilités d’augmentation de leur flexibilité et de réduction de leurs coûts. 

Le facteur Z

Alors que les jeunes générations vieillissent et gagnent en puissance, aussi bien financière que politique, la révolution numérique va s’accélérer. Les personnes nées en 1995 et 2010, couramment appelées «génération Z», ont été surnommés les «véritables natifs du numérique»: l’immense majorité d’entre eux possède smartphone et ils passent une bonne partie de leurs journées en ligne, bien souvent 10 heures ou plus8.

Aujourd’hui, la génération Z représente près d’un tiers de la population mondiale. Les millenials, leurs aînés non moins au fait des technologies, sont presque aussi nombreux9. Ces deux groupes constituent un formidable marché qui englobe les logiciels de messagerie, les smartphones, les sites de rencontre, les jeux vidéos, la fintech, la télévision par Internet, les services en ligne liés à l’économie du partage et le e-commerce.

Les recherches de la société de conseil McKinsey montrent que les jeunes générations ne font pas de différence entre les expériences et relations en ligne et dans le monde réel. Il serait dès lors opportun que le rêve de numérique de M. Schmidt s’accomplisse sous leur règne.