I am Article Layout


Sélectionnez votre profil:

Contenu réservé au type d'investisseur sélectionné.

Vous souhaitez accéder au site pour Investisseurs particuliers?

ChinaGlassBridge_heroes_iStock_201905.jpg

EM Monitor: Intégration de la Chine à l'indice JP Morgan GBI-EM GD

Août 2019

En attendant la Chine

Après plusieurs années d'attente nous pourrions approcher d'une intégration de la Chine à l'indice JP Morgan GBI-EM GD qui est très largement utilisé.

Nous y sommes?

Nous pensons que ces obligations chinoises sont sur le point d'intégrer l'indice obligataire souverain des marchés émergents en monnaies locales le plus suivi et qui attire le plus d'investissements.

En avril, la Chine a intégré les indices obligataires Bloomberg Barclays Global Aggregate et Bloomberg Barclays Emerging Markets Local Currency. Les obligations chinoises restent néanmoins exclues de l'indice JP Morgan GBI-EM GD, plus largement utilisé.

Pour l'instant, l'indice JP Morgan GBI-EM GD exclut les pays comme l'Inde et la Chine pour des raisons liées à des obstacles historiques barrant aux investisseurs étrangers l'accès à ces marchés obligataires. Le sigle GD signifie «Global Diversified». Cet indice est considéré comme le plus «reproductible» par les investisseurs. [Remarque: la série d'indices obligataires des marchés émergents en monnaies locales JP Morgan GBI-EM Broad intègre l'Inde et la Chine depuis sa création en 2005. Cette série d'indices est cependant utilisée par très peu d'investisseurs actifs.]

Pondérations par pays (%) dans l'indice JP Morgan GBI-EM Global Diversified
Pays pris en compte dans l'indice JP Morgan GBI-EM GD, classés en fonction de leur pondération

Source: Pictet Asset Management / JP Morgan, au 30.06.2019

Compte tenu de la taille du marché obligataire chinois, on peut s'attendre à une pondération comprise entre 7% et 10% dans l'indice JP Morgan GBI-EM GD. Cet indice autorise une pondération maximale de 10% par pays, et nous mettrions la Chine à égalité avec la Pologne, le Mexique, l'Indonésie et le Brésil (voir ci-dessus).

Entrée progressive

Si JP Morgan venait à annoncer l'intégration de la Chine à l'indice, le plus probable est que celle-ci s'effectue selon un schéma progressif, à raison de 1% par mois jusqu'à atteinte de la pondération visée. Cela porterait la pondération globale de l'Asie à un niveau proche de celui de l'Europe et supérieur à celui de l'Amérique latine.
Pondérations par région (%) dans l'indice JP Morgan GBI-EM Global Diversified
Régions émergentes comprises dans l'indice JP Morgan GBI-EM GD, classées en fonction de leur pondération

Source: Pictet Asset Management / JP Morgan, au 30.06.2019

Le marché obligataire local chinois s'est sensiblement ouvert depuis quelques années, en particulier avec l'avènement du programme Bond Connect. Ce programme permet en effet aux investisseurs étrangers d'accéder directement aux obligations locales chinoises via la Bourse de Hong Kong. Auparavant, ils devaient passer par un processus laborieux pour obtenir des quotas accordés aux investisseurs institutionnels étrangers qualifiés (QFII), décernés par le SAFE (administration nationale chinoise de contrôle des changes), puis trouver un agent de compensation sur place habilité à effectuer des règlements internationaux.

Il s'agissait d'un processus long et complexe, et les quotas accordés étaient souvent bien inférieurs à ce que les investisseurs demandaient. La plupart de ces obstacles n'existent plus. Les obligations chinoises devraient donc remplir les conditions requises pour une intégration à l'indice JP Morgan GBI-EM GD.

Quelles implications?

À court terme, l'impact de l'intégration de la Chine n'aura probablement pas de répercussions notables. Nous investissons depuis plusieurs années déjà dans les marchés locaux chinois via les taux d'intérêt et la devise. Nos stratégies concernant les obligations asiatiques libellées en monnaies locales, par exemple, utilisent l'indice JP Morgan JADE Broad, d'ores et déjà composé à 10% d'obligations onshore chinoises. Beaucoup de nos fonds investissent déjà dans des obligations onshore chinoise via le programme «Bond Connect», que nous avons été parmi les premiers à adopter.

L'intégration à l'indice serait une nouvelle étape majeure dans l'internationalisation du renminbi chinois.

— Mary-Therese Barton
Cependant, il ne faut pas sous-estimer l'importance de l'intégration de la Chine à moyen et à long terme. Comme indiqué dans un récent article, l'ouverture en cours du marché chinois des obligations onshore est tout sauf anecdotique. De notre point de vue, l'intégration à l'indice JP Morgan GBI-EM GD serait une nouvelle étape majeure dans l'internationalisation du renminbi chinois.