I am Article Layout


Sélectionnez votre profil:

Contenu réservé au type d'investisseur sélectionné.

Vous souhaitez accéder au site pour Investisseurs particuliers?

EM Monitor - perspectives 2020

Décembre 2019

Nos convictions pour les marchés émergents en 2020

La croissance du PIB devrait être plus forte dans l’ensemble des marchés émergents en 2020, comme l’explique Anjeza Kadilli.

Une année solide s’annonce pour les marchés émergents

Après des performances passables en 2019, nous pensons que 2020 marquera un changement dans la dynamique de croissance du PIB de la majorité des marchés émergents. Nous estimons en particulier que la Turquie connaîtra le rebond de croissance le plus fort, après avoir traversé 18 mois difficiles. L’Argentine arrive ensuite. Nous continuons de prévoir une croissance négative du PIB de ce pays, mais dans une mesure largement moins grande qu’en 2019.

Les économies de ces deux marchés restent clairement sous pression, mais dans l’ensemble, le panorama est plutôt positif pour tous les marchés émergents, ce qui soutient notre optimisme.

Au rebond...
Fig.1 - Real GDP growth change: prévisions de 2020 moins prévisions de 2019 (% glissement annuel)
fig 1 la majorité des marchés émergents devrait connaître une croissance du PIB supérieure en 2020 par rapport à 2019

Source: Pictet Asset Management, CEIC, Refinitv, Bloomberg; novembre 2019. 

En effet, comme le montre le graphique ci-dessous, nous tablons sur une croissance positive du PIB tous les marchés émergents en 2020, sauf l’Argentine.
Croissance en territoire positif
Fig.2 - Prévisions de croissance du PIB réel en 2020
fig 2: nous tablons sur une croissance positive du PIB tous les marchés émergents en 2020, sauf l’Argentine

Source: Pictet Asset Management, CEIC, Refinitiv, Bloomberg, septembre 2019. 

L’Asie reste le moteur de croissance des marchés émergents

Au niveau des pôles régionaux, nous estimons que l’Asie hors Japon constituera encore le moteur de croissance des marchés émergents, en dépit du ralentissement de la croissance en Chine. L’Amérique latine et l’EMOA rebondissent tout de même, mais devraient générer une croissance seulement 2 fois moins importante que l’Asie.
Asie: la locomotive des marchés émergents
Fig.3 - croissance du PIB réel: Asie hors Japon, EMOA, Amérique latine
fig 3: La croissance du PIB réel en Asie reste nettement supérieure à celle de l’Amérique latine ou de la région EMOA

Source: Pictet Asset Management, CEIC, Refinitv, Bloomberg; novembre 2019.

L’inflation sous contrôle

Les marchés émergents en 2020 bénéficieront également d’un autre soutien: des perspectives d’inflation relativement faibles, sauf pour des cas particuliers comme l’Argentine et la Turquie (la première devrait enregistrer une inflation d’environ 50% au cours de l’année à venir).
Les pendules semblent remises à l’heure...
Fig.4 - prévisions d’inflation IPC pour 2020
fig 4: À quelques exceptions près, l’inflation dans la plupart des marchés émergents est inférieure aux cibles de leurs banques centrales

Source: Pictet Asset Management, CEIC, Refinitv, Bloomberg; novembre 2019. 

Dernières réflexions: les exportations des marchés émergents vont-elles s’orienter vers la Chine?

Le graphique ci-dessous est particulièrement intéressant à analyser. Il suit la part des exportations des marchés émergents vers les deux premières économies mondiales: les États-Unis et la Chine. Compte tenu des relations commerciales tendues entre ces deux géants, allons-nous observer un croisement ou un resserrement de l’écart en 2020?  Selon nous, l’écart va se réduire, car la Chine devient une destination de plus en plus importante pour les exportations des marchés émergents.

Chine vs États-Unis

Fig.5 Exportations des marchés émergents vers la Chine et les États-Unis en proportion du PIB

fig 5: En pourcentage du PIB, les exportations des marchés émergents vers la Chine sont inférieures aux exportations vers les États-Unis. Nous pensons toutefois que l’écart va se resserrer

Source: Pictet Asset Management, CEIC, Refinitv, Bloomberg; novembre 2019. 

Magnus pour Pictet

Possibilités de «reprise surprise» - l’opinion de l’équipe d’actions émergentes

Par Kiran Nandra, Spécialiste produits senior

Après la volatilité enregistrée en 2019, nous tablons sur une «reprise surprise» en 2020, qui sera liée à un apaisement des tensions commerciales ainsi qu’à des mesures d’assouplissement politique sur l’ensemble des marchés émergents (voir le graphique ci-dessous).

Indicateur avancé des marchés émergents et actions des banques centrales
une politique monétaire favorable devrait aider les actifs des marchés émergents en 2020

Source: Pictet Asset Management, CEIC, Refinitv, Bloomberg; novembre 2019. *Pondéré selon le PIB. ** 30 banques centrales

Cela s’ajoute à une différence déjà notable entre les enquêtes sur l’activité industrielle des marchés émergents et développés, qui affichent les écarts les plus prononcés en faveur des marchés émergents depuis 2013 (voir ci-dessous).
Enquêtes sur l’activité industrielle des marchés émergents et développés
les enquêtes sur le moral des industriels sont nettement plus favorables dans les marchés émergents que dans les pays développés

Source: Pictet Asset Management, CEIC, Refinitv, Bloomberg; novembre 2019. * 10 PMI industriels pondérés selon le PIB. * 22 PMI industriels pondérés selon le PIB. 

Que va-t-il donc se passer? 

Dans l’ensemble, parmi tous les marchés émergents, nous considérons que l’Asie hors Japon est une région particulièrement attractive, notamment sur certaines niches de marché. Par exemple, en tant qu’investisseurs bottom-up, nous avons réduit notre sous-pondération de la Corée du Sud pour plusieurs raisons: 

  1. Nous percevons un contexte plus favorable, notamment pour une économie aussi exposée au commerce mondial que la Corée du Sud
  2. La gouvernance d’entreprise esquisse les premiers signes d’une amélioration 
  3. Des perspectives plus solides pour le secteur technologique, notamment dans le domaine des puces mémoires.