I am Article Layout


Sélectionnez votre profil:

Contenu réservé au type d'investisseur sélectionné.

Vous souhaitez accéder au site pour Investisseurs particuliers?

Perspectives historiques sur le marché baissier et la récession liés au coronavirus

Mars 2020

Jusqu’où ira la baisse?

Le coronavirus provoque des ondes de choc dans l’économie et sur les marchés financiers. L’ampleur de ses répercussions n’est pas encore évidente, mais l’histoire a quelques leçons à nous donner.

Le coronavirus a des effets d’une portée considérable. Contrairement à d’autres chocs économiques, les répercussions se feront cette fois sentir sur deux fronts. La demande sera affectée, car des personnes vont annuler des projets de voyage, rester chez elles et gagner moins. L’offre de produits et de services sera elle aussi touchée, étant donné que les usines sont à l’arrêt et les chaînes d’approvisionnement interrompues.

Cette double peine, conjuguée à l’incertitude sur l’envergure qu’atteindra l’épidémie, pousse les investisseurs vers des territoires non explorés. Nous estimons cependant que les périodes baissières passées peuvent offrir des indications utiles sur ce que le futur pourrait nous réserver. Notre analyse historique – un examen de toutes les périodes baissières subies par le S&P depuis 1950 – laisse entendre que l’écart entre le plafond et le plancher atteints par les actions s’élèvera à environ 20%. En d’autres termes, nous parlons d’un recul inférieur à la moyenne. 

Notre étude se concentre sur la situation économique et financière en vigueur juste avant le début de chaque marché baissier de ces 60 dernières années. L’objectif consiste à déterminer s’il existe une relation entre les valorisations des actions, l’écart de production, les niveaux d’endettement et des taux d’intérêt et l’ampleur de la correction qui a suivi. Les résultats de l’étude figurent dans le graphique.

Histoire de baisses
Chute de l’indice S&P (%)  par rapport au modèle des facteurs fondamentaux et techniques de Pictet Asset Management (score Z moyen au début du marché baissier) 
Graphique historique des marchés baissiers

L’indicateur pour 2020 est une prévision estimée selon le modèle. Le score Z est la moyenne des scores Z pour l’écart de production, l’écart de crédit, l’écart des taux, la valorisation et les facteurs techniques au début du marché baissier. Pour obtenir plus d’informations sur chacun des facteurs, veuillez consulter les notes de bas de page. Source: Pictet Asset Management, Refinitiv, Bureau du budget du Congrès américain, BRI, Réserve fédérale, Robert Shiller. Données couvrant la période allant du 01.01.1950 au 03.03.2020.

Un simple modèle de régression appliqué à ces facteurs laisse entendre que le prochain marché baissier sera probablement léger: le recul total du S&P 500 s’élèvera à environ 20%, contre une chute moyenne de 30% enregistrée lors des 13 épisodes précédents. Cela rétrograderait l’indice S&P à 2 700 points.

Le même modèle laisse également entendre que la prochaine récession actuelle aux États-Unis pourrait être relativement bénigne: le produit intérieur brut réel céderait environ 1,2% en rythme annuel. Cette situation serait alors comparable à celle observée en 1990, et représenterait environ un tiers du ralentissement subi lors de la crise financière mondiale.

Il convient de noter qu’aucun des marchés baissiers durant les 70 ans de notre période d’analyse n’avait été causé par une pandémie. Après tout, les marchés baissiers se suivent et ne se ressemblent pas. Néanmoins, lors des périodes marquées par la volatilité sur les marchés, un peu de recul ne peut pas faire de mal.