I am Article Layout


Sélectionnez votre profil:

Contenu réservé au type d'investisseur sélectionné.

opportunités d’investissement thématique dans le secteur de la santé

Juin 2020

Cure de remise en forme pour la santé

La riposte du secteur de la santé contre le coronavirus devrait renforcer son attrait à long terme.

Le secteur mondial de la santé met tout son poids dans la lutte contre le coronavirus. Les sociétés pharmaceutiques, des sciences de la vie et des équipements de soins ont non seulement déployé tout un éventail de technologies de pointe, mais elles ont également montré une volonté remarquable de collaborer contre leur ennemi commun. Cela pourrait redresser l’ensemble du secteur et renforcer ses perspectives d’investissement à long terme.

Sa première grande réussite pourrait survenir au cours des 12 prochains mois, car nous devrions d’ici là noter une augmentation significative de la gamme et la disponibilité des traitements contre le coronavirus. Cela permettra d’améliorer fortement la capacité de la population mondiale à cohabiter avec la maladie. La mise au point d’un vaccin prendra certes un peu plus de temps. 

Des doutes persistent sur la sécurité et la durabilité des traitements et la question de l’adaptation des vaccins aux différents groupes démographiques (personnes âgées, enfants) doit encore être résolue. Pour compliquer un peu plus la situation, le corps médical ne sait pas encore combien de temps les anticorps peuvent protèger les personnes qui ont déjà été infectées.  

Néanmoins, même en l’absence de percée rapide sur un vaccin, d’importants progrès sont possibles.

Peu après la découverte du VIH, par exemple, l’espérance de vie moyenne après le diagnostic était de deux ans. À présent, avec la prise d'un comprimé par jour, une personne peut s’attendre à une espérance de vie normale.

C’est en outre le niveau de collaboration que nous observons au sein d’un secteur historiquement disparate et opaque qui est le signe le plus encourageant. Sanofi et GSK – deux des plus grands fabricants de vaccins – travaillent dans une coentreprise, AstraZeneca collabore de son côté avec l’université d’Oxford. 

Grâce à de tels partenariats, les sociétés du secteur de la santé ont la possibilité d’accélérer la mise au point de traitements contre le coronavirus et de démontrer qu’elles font partie d’une industrie au service du bien commun. Voilà qui marquerait un tournant majeur pour un secteur longtemps miné par des scandales liés aux tarifs excessifs des médicaments et à une mauvaise communication en matière de sécurité.

Écart de valorisation
Différentiel de ratio cours-bénéfice (C/B) entre les secteurs des actions européennes
Différentiel de ratio cours-bénéfice (C/B) entre les secteurs des actions européennes

Source: Bloomberg. Données couvrant la période allant du 05.02.2001 au 04.05.2020.

Il est clair que le secteur pharmaceutique en particulier doit tourner le dos aux stratégies de maximisation des profits à court terme qu’il a privilégiées ces derniers temps au profit d’un modèle à long terme axé sur les patients. Un tel changement permettrait une croissance plus stable des bénéfices au cours de la décennie à venir. 

Les acteurs du secteur de la santé pourraient alors connaître une hausse de leur valorisation. Malgré les performances solides qu’elles ont affichées récemment, les sociétés européennes du secteur de la santé s’échangent encore avec une décote de 20% par rapport à leurs homologues du secteur de l’alimentation et des boissons, en termes de ratios cours-bénéfice (C/B). Si le secteur est prêt à tirer les leçons de ses erreurs, à travailler avec le reste de la société et à changer de paradigme en faveur de la durabilité des revenus plutôt que la maximisation des profits, nous pensons que cet écart pourrait être comblé au cours des années à venir.