Stephane Couturier for Pictet

Glossaire

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

A
Actif
Terme générique désignant une ressource ou un élément financier tangible ou intangible. Au sens large, le terme d'actif désigne toute chose présentant une valeur économique. Dans la locution «actifs d'une entreprise», l'accent est mis sur l'ensemble des biens, équipements et instruments indispensables à la conduite opérationnelle de l'entreprise, et le terme désigne sa valeur globale.

Actions
Les actions sont des valeurs mobilières représentant une part du capital d'une entreprise. Plus le nombre d'actions détenues est important, plus l'influence de l'actionnaire sur la vie de l'entreprise est grande. Il existe différents types d'actions: les actions ordinaires (les plus courantes), les actions préférentielles, les actions d'épargne et les actions assorties ou non assorties de droits de vote.

Actions préférentielles
Les actions préférentielles, ou privilégiées, sont assimilables aux actions ordinaires d'une société mais présentent des avantages supplémentaires. Par exemple, elles disposent d’un statut prioritaire sur les actifs et les bénéfices d'une société en cas de faillite. En outre, leurs dividendes sont généralement versés plus tôt que ceux des actions ordinaires. Toutefois, elles sont généralement plus chères et ne sont pas assorties de droits de vote.

Allocation d'actifs
Stratégie visant à équilibrer les risques et les rendements demandés par chaque investisseur. En déterminant les pondérations des classes d’actifs, c'est-à-dire la part de chaque classe d'actifs, représentées au sein d'un portefeuille, l'allocation d’actifs permet d’adapter l’approche d'investissement aux objectifs de chaque investisseur. L'allocation d'actifs repose généralement sur les trois principales catégories d'actifs – actions, obligations et liquidités – et permet de créer un style d'investissement plus ou moins agressif, selon la pondération attribuée à chaque catégorie.

Amortissement
En comptabilité: répartition du coût d'acquisition d'un actif sur l'ensemble de sa durée d'utilisation estimée. Par exemple, si une entreprise achète 10 000 euros une marque qu'elle compte utiliser pendant 10 ans, le coût d'amortissement systématique sera de 1 000 euros par an pendant 10 ans. (Voir aussi Dépréciation)

Assouplissement quantitatif
Mesure de politique monétaire non conventionnelle adoptée par les banques centrales pour stimuler l'économie. La banque centrale achète des valeurs mobilières, généralement des obligations d’Etat, sur le marché, en créant de la monnaie. La nouvelle monnaie, utilisée par la banque centrale pour injecter des liquidités dans l'économie, n'est pas nécessairement imprimée, mais peut-être créée sous forme électronique, comme entrée comptable dans les comptes de la banque centrale. L'assouplissement quantitatif a pour effet de maintenir les taux d’intérêt à un bas niveau. L'accélération de l'activité économique est alimentée par l'augmentation des liquidités et la baisse du coût de l'argent. En théorie, l'assouplissement quantitatif devrait aussi faciliter l'accès au crédit, stimulant ainsi la croissance économique.


B
Banque centrale européenne
Généralement désignée par son acronyme «BCE», la Banque centrale européenne a pour fonction d'assurer la stabilité des prix au sein de la zone euro et de maintenir son objectif d’inflation juste en dessous de 2%. Dans le cadre de son mandat, elle fixe les objectifs de politique monétaire, émet les pièces et les billets de la région et intervient sur les marchés des changes. La BCE est une institution indépendante, dirigée par le Conseil des gouverneurs, le Comité de direction et le Conseil général.

Banque du Japon
La Banque du Japon ou (BoJ) est la banque centrale du Japon. La BoJ est une institution indépendante du gouvernement, qui fixe la politique monétaire du pays, émet les pièces et les billets nationaux et agit pour assurer la stabilité du système financier japonais.


C
Capital-risque
Le terme «capital-risque» désigne des investissements en actions visant à financer le lancement ou la phase de croissance d'une entreprise. Généralement, un fonds de capital-risque investit dans de jeunes pousses technologiquement innovantes ou dans des sociétés en phase de croissance. Les fonds de capital-risque investissent généralement dans des sociétés présentant un risque opérationnel ou financier élevé.

Classe d’actifs
Ensemble de valeurs mobilières présentant des caractéristiques semblables. Les trois principales classes d'actifs sont les actions (qui représentent une part des capitaux propres d'une entreprise), les instruments à revenu fixe (soit les obligations ou titres de créances) et les liquidités. Les investissements alternatifs constituent une classe d’actifs non traditionnels, comme les hedge funds, les matières premières, les produits dérivés, le vin ou l'art, entre autres.

Commissions de gestion
Commissions versées par les clients aux sociétés de gestion ou aux gérants, en compensation de leurs services de conseils ou de gestion. Elles sont calculées sous la forme d'un pourcentage du capital investi et peuvent varier en fonction du niveau d'effort requis de la part du gérant. Les investissements effectués dans des fonds n'exigeant pas de surveillance étroite, comme les fonds en obligations européennes par exemple, s'accompagnent de faibles commissions. En revanche, si le fonds comprend des actions émanant du monde entier, le travail de supervision du gérant sera plus important, avec pour conséquence des commissions plus élevées.

Commissions de performance
Commissions payées par les clients aux gérants lorsque les rendements générés sont supérieurs à la moyenne des rendements du marché sur lequel le fonds investit. Plus l'excédent de rendement est important, plus les commissions sont élevées. Les commissions sont exprimées sous la forme d’un pourcentage de l’écart entre le rendement du fonds et le rendement de l'indice de référence.

Contrarian
Un investisseur dit contrarian adopte un style d'investissement à contre-courant de la tendance observée sur les marchés. Considérant que le sentiment du marché répond à une mentalité grégaire et exerce une influence excessive sur les prix, il investit dans des titres considérés comme peu performants et dont le cours lui paraît bas par rapport à leur juste valeur, dans l’idée de les revendre à un cours plus élevé lorsque le sentiment aura changé.

Contrat à terme standardisé (future)
Contrat en vertu duquel une partie s'engage à acheter ou à vendre à l'autre partie un instrument, une matière première ou un actif à des conditions déterminées. Ce type de contrat est souvent utilisé à des fins de couverture ou de protection contre les risques susceptibles de découler d’activités de négoce futures impliquant l'instrument, la matière première ou l'actif sous-jacent. Le financial future est un contrat à terme standardisé spécial, dont la valeur est étroitement liée à la valeur de son sous-jacent. 

Corrélation
La corrélation est un phénomène que tout investisseur se doit de garder à l'esprit. Lorsqu'il investit dans différents actifs, l’investisseur doit prendre en compte la corrélation qui existe entre chaque actif et avec le marché sur lequel il est échangé, de manière à créer un portefeuille diversifié, présentant les pondérations appropriées. Cette diversification peut contribuer à réduire le risque de pertes en le répartissant entre divers investissements. Une faible corrélation entre deux instruments signifie que leurs trajectoires de marché ne sont pas étroitement liées, et donc, que les mouvements de l'un ne devraient pas affecter les mouvements de l'autre. Cette corrélation peut toutefois varier sur la durée et rien n’exclut une évolution simultanée des investissements, notamment quand la volatilité est élevée.

Coupon
Intérêt versé au détenteur d'une obligation jusqu'à l'échéance. Le coupon peut être payé à différentes fréquences, selon les conditions prévues dans le contrat d'émission: une fois par an, une fois par semestre ou une fois par trimestre. Relevons que certaines obligations n'offrent pas de coupon, comme les obligations à taux zéro, qui ne versent pas d'intérêts mais coûtent moins cher que leur valeur nominale, soit le montant remboursé à l'échéance.

Courtier
Intermédiaire ou conseiller achetant et vendant des valeurs mobilières pour le compte de ses clients uniquement.

Croissance
Désigne la variation positive de la production de biens et de services dans une économie sur une période donnée, généralement une période longue. Lire notre article: Investir dans une optique de croissance 


D
Déflation
Le terme de déflation désigne une baisse du niveau général des prix. Il ne s’agit pas nécessairement d’un phénomène  négatif, car lors d'une déflation la baisse des prix est en grande partie due à une offre excédentaire. En revanche, si la déflation découle d'une diminution de la demande, elle reflète une stagnation de la consommation et un ralentissement de l'économie.

Dépréciation
Perte de valeur d'un actif. La dépréciation est une opération comptable visant à répartir le coût d'un actif tangible sur la durée de vie utile attendue de l'actif en question. Ainsi, si une entreprise achète 10 000 euros une machine qu'elle compte utiliser pendant 10 ans, le coût de dépréciation systématique sera de 1 000 euros par an pendant 10 ans. 

Dérivés
Au sens le plus large, un produit dérivé est un instrument financier dont le prix ou la valeur est calculé par rapport à d'autres actifs ou instruments échangés sur les marchés. Dits «sous-jacents», ces autres actifs ou instruments consistent notamment en indices, en taux d’intérêt, en obligations d’Etat, en actions ou encore en matières premières comme l'or et le pétrole. Les dérivés sont considérés comme des produits spéculatifs et sont fortement volatils, raison pour laquelle les gains ou pertes potentiels sont très élevés. De par leur nature, ces instruments peuvent également être utilisés comme couvertures contre le risque de volatilité des actifs sous-jacents. Les dérivés étant le plus souvent échangés sur le marché de gré à gré, auquel les réglementations du marché ordinaire mises en place par les autorités de surveillance ne s’appliquent pas, les deux parties négocient librement et directement le type de contrat qui les lie et les conditions qui le régissent. Parmi les dérivés les plus communs, citons les contrats à terme standardisés (futures), les options, les warrants, les EFT (Exchange-Traded Funds ou fonds indiciels) et les swaps.

Différentiel (ou spread)
Différence entre les prix acheteur et vendeur. Le différentiel de crédit désigne en revanche la différence entre le rendement d'une obligation et celui d'une autre, utilisée comme référence. Les différentiels sont déterminés sur la base des activités de négoce. Les rendements évoluent à la hausse et à la baisse en fonction du degré de confiance des investisseurs et des créanciers.

Diversifier/diversification
Méthode de gestion du risque consistant à varier les investissements et les classes d'actifs au sein d'un portefeuille. Cette méthode repose sur l'idée qu'en intégrant des investissements qui réagissent tous différemment à certains scénarios de marché, le portefeuille peut minimiser le risque de fluctuations de valeur majeures et indésirables. Un portefeuille diversifié présente ainsi moins de risque que n'importe quel investissement individuel le constituant.

Dividendes
Partie des bénéfices qu'une entreprise distribue à ses actionnaires en fin d'année. Sur proposition du conseil d’administration, les actionnaires peuvent décider s'il convient de verser des dividendes ou d'accumuler les bénéfices afin de financer des investissements futurs ou de couvrir des pertes antérieures. Les dividendes peuvent être payés en espèces ou en actions. En cas de paiement en actions, l'actionnaire accroît sa participation au capital de la société, mais ne reçoit pas de versement en liquidités.

Drawdown
Indicateur fournissant des informations sur la performance des investissements. Le drawdown reflète la baisse du capital investi et peut être calculé en termes absolus ou relatifs. Il reflète, en substance, le plus grand intervalle pic-creux enregistrée à un moment déterminé de la vie d'un investissement, donnant ainsi des indications quant à la stratégie du gérant.  

Due diligence
Processus consistant à recenser des informations – données financières déterminantes, résultat opérationnel et flux de trésorerie, notamment – relatives à une société. Lors d’une acquisition, il est important de disposer d’un maximum d’informations concernant la situation financière de la société visée. Il est donc conseillé à l'acheteur potentiel de conduire un processus de due diligence afin de déterminer la véritable situation financière de la société, plutôt que de se fier à la situation financière rapportée.

Duration
Mesure de la sensibilité d'une obligation aux variations des taux d’intérêt. La duration reflète le nombre d'années nécessaires à l'investisseur pour récupérer son investissement, sur la base de l'intérêt versé. Elle correspond à la moyenne pondérée des échéances de l’ensemble des cash-flows enregistrés par l'investisseur. En règle générale, plus la duration est grande, plus le risque de taux d’intérêt ou le rendement par rapport au cours de l'obligation est élevé.


E
Effet de levier
L’effet de levier désigne la part d’endettement que vous pouvez ajouter à votre capital disponible pour financer un projet ou un achat. Par exemple, si vous utilisez 100 euros en liquidités propres, ou capital, et 400 euros d'endettement pour effectuer un achat, votre effet de levier est de 4. L’effet de levier est utilisé pour accroître la rentabilité potentielle de votre investissement.

Eonia
L’Eonia (abréviation d’Euro OverNight Index Average) est le taux d'intérêt interbancaire à 1 jour pour la zone euro. Il est calculé par la BCE et correspond à la moyenne pondérée des taux au jour le jour des principales banques européennes. L'Eonia sert également de taux de référence pour divers instruments dérivés. 

Euribor
L’Euribor (abréviation d’Euro Interbank Offered Rate) est le taux d’intérêt moyen auquel un vaste groupe de banques européennes (environ 60 établissements) s’accordent des prêts entre elles. Chaque jour ouvrable à 11h00, le comité de direction de l'Euribor fixe le taux d’intérêt calculé sur la base des données reçues des banques du groupe et le communique au marché. Il existe 8 taux Euribor différents, reflétant les échéances comprises entre une semaine et 12 mois.

Exchange Traded Funds ou ETF
Type particulier de fonds de placement indiciels, cotés en bourse comme des actions. Contrairement aux actions, toutefois, les ETF sont gérés de manière passive, puisqu’ils visent à répliquer un indice ou une conjugaison d'indices. Les investisseurs peuvent ainsi tirer profit de ses deux atouts majeurs: une diversification du risque (typique d'un fonds) et une flexibilité transparente du négoce en temps réel (typique des actions).


F
Flux de trésorerie (ou cash-flow)
Les flux de trésorerie représentent les entrées et sorties de liquidités d’une entreprise sur une période donnée. Plus largement, le terme de cash-flow peut aussi désigner la somme du résultat net, des dotations aux amortissements, des pertes de valeur et des autres provisions.

Fonds / Stratégies de fonds / Fonds de placement / Compartiment
Véhicule commun de placement, géré par des spécialistes, vous permettant d'unir votre argent à celui d'autres investisseurs. Lien vers l'article: Qu'est-ce qu'un fonds de placement?

Fonds communs de placement
Véhicules de placement collectifs permettant de mettre en commun les ressources de multiples investisseurs qui, à leur tour, détiennent une part de ce véhicule proportionnelle à leur investissement. En conséquence, les plus- et moins-values sont attribuées aux investisseurs sur la base du nombre de parts/unités détenues. Les investisseurs ne gèrent pas directement les investissements, mais délèguent cette tâche à un spécialiste, comme une société de gestion, qui définit les stratégies d’investissement du fonds. 

Fonds de fonds
Fonds dont la stratégie prévoit l’investissement dans d'autres fonds plutôt que l’investissement direct en actions, en obligations ou en autres titres. En investissant dans une sélection de fonds, dotés de positions propres, les fonds de fonds offrent une vaste diversification. Compte tenu toutefois du plus grand nombre de structures impliquées dans le processus, les commissions prélevées peuvent être plus importantes que dans les fonds de placement ordinaires.

Fonds de pension
Fonds visant à fournir à leurs adhérents une pension complémentaire. Compte tenu des importants volumes d'actifs gérés, ces fonds sont considérés comme des investisseurs institutionnels. Les fonds de pension peuvent être limités à certaines catégories professionnelles ou être ouverts et n'imposer aucune restriction d'adhésion.

Fonds de placement fermé
Fonds de placement dont le nombre de parts ou d’unités émises est fixe. Ces fonds s’adressent aux investisseurs tant privés qu’institutionnels. Contrairement aux fonds ouverts, dont les parts ou unités peuvent être vendues en tout temps, les investisseurs ne peuvent sortir d’un fonds fermé qu'à une date d'échéance déterminée à l'avance. L’échéance est généralement de 10 à 15 ans. 

Fonds immobiliers
Véhicule de placement collectif investissant dans des titres de sociétés immobilières cotées. Un trust immobilier est un véhicule d’investissement qui agit comme une société, offrant des parts dans le trust sur un marché public, et détient des biens immobiliers commerciaux. Les loyers perçus sur ces biens sont distribués aux actionnaires sous la forme de dividendes.

Fonds obligataire
Véhicule de placement investi en obligations. Les sociétés de gestion investissent en obligations d’Etat et en obligations d'entreprise, en fonction de leur rendement et de leur échéance. Les fonds obligataires peuvent s’inscrire dans une perspective de court terme et conserver leurs investissements jusqu'à deux ans, ou dans une perspective de moyen/long terme et investir, par conséquent, sur plus de deux ans. 

Frais courants ou "ongoing charges / OCR"
Total des charges payées par un investisseur dans le cadre d’un investissement dans un fonds. Ces charges comprennent les commissions de gestion et tous les frais additionnels, tels que les frais administratifs mais excluent la commission de performance ou encore les frais de transaction.

Fusions-acquisitions
Terme couvrant différents types de transactions résultant dans le rapprochement d’entreprises. La fusion de deux entreprises, ou plus, donne naissance à une nouvelle entité, tandis qu’en cas d’acquisition, l'acheteur conserve sa raison sociale après l'absorption de la société rachetée.


G
Gain en capital
Ecart positif entre le prix d’achat et le prix de vente d'un instrument financier.

Gérant de fonds
Un gérant de fonds est responsable de la mise en œuvre de la stratégie de placement et de la gestion des activités de négoce de son portefeuille. Les investisseurs peuvent ainsi déléguer leurs décisions d’investissement à un professionnel du domaine. En échange de leurs services, les gérants de fonds perçoivent une commission, correspondant à un pourcentage de la masse sous gestion moyenne du fonds ou proportionnelle à la performance réalisée.

Gestion d’actifs
Ensemble des opérations et techniques utilisées dans la gestion des actifs d'un particulier ou d'une entreprise. Les professionnels de la gestion d'actifs sélectionnent des instruments financiers afin de constituer pour leurs clients un portefeuille de nature à générer les meilleurs rendements pour un niveau de risque donné. La gestion d'actifs financiers concerne la gestion d'actions, d'obligations et de liquidités, tandis que la gestion d'actifs non financiers concerne l'immobilier et le patrimoine au sens large.


H
Hedge fund
Fonds de placement spéculatif qui, pour atteindre ses objectifs, investit dans des actifs présentant des profils risques/rendements élevés.


I
Immobilier
L'immobilier peut être détenu comme un investissement soit en vue de générer un revenu soit pour accroître la valeur de votre investissement initial sur la durée. L'immobilier se divise en deux catégories: l'immobilier privé (maisons et appartements) et l'immobilier commercial (immeubles de bureaux et usines).

Impôts
Les impôts constituent une charge involontaire imposée aux particuliers et aux entreprises. Ces recettes sont ensuite utilisées par un organisme gouvernemental pour payer les services publics. Les impôts sont prélevés sous plusieurs formes: impôt sur le revenu, impôts sur les ventes ou taxe immobilière.

Indicateurs économiques
Eléments de statistique construits afin de mesurer certaines dimensions de l´activité économique, de façon aussi objective que possible.

Indice de référence
Indice utilisé comme base de référence, à l'aune de laquelle est mesurée la performance d'un titre, d'un actif ou d'un marché. Dans la gestion d’actifs, les indices de référence servent à mesurer le risque et le rendement moyen d'un fonds ou d'un investissement.

Inflation
Augmentation durable des prix des biens et des services qui, si elle n’est pas accompagnée d'une hausse des salaires, implique une baisse du pouvoir d’achat des consommateurs.

Intérêt
Montant versé en contrepartie du privilège d'emprunter de l'argent, généralement exprimé sous la forme d'un taux annuel.

Intermédiaire
Société ou particulier opérant sur les marchés financiers en mettant en rapport les parties à une transaction. Un courtier agit pour le compte de parties tierces sans prendre de position. Un intermédiaire financier est une institution mettant en rapport des parties riches en liquidités (investisseurs) et des parties en quête de liquidités (sociétés).

Introduction en bourse/IPO (initial public offering)
Processus par lequel une société propose ses actions en bourse et devient une société cotée.

Investissement
Actif monétaire acquis dans l'espoir qu'il générera un revenu à l'avenir ou sera vendu à un prix plus élevé pour réaliser un profit.

Investissement initial
Premier dépôt effectué dans un instrument financier ou dans un portefeuille, établissant votre propriété sur le compte.

Investissements alternatifs
Terme générique désignant les actifs qui ne relèvent pas des actions, des obligations, de l’immobilier ou des liquidités. Ce terme englobe les hedge funds, les fonds de contrats à terme, les matières premières et les produits dérivés, mais aussi les domaines d'investissement spécialisés comme le vin et les timbres. Ces investissements forment une classe d’actifs à part entière.


J
Joint venture
Accord entre deux sociétés, limité dans le temps, visant à atteindre un objectif spécifique. Les arrangements, règlements et fonctions au sein du joint-venture sont fixés dans un accord spécifique.


L
Libor
Le Libor (London Interbank Offered Rate) est le taux d'intérêt appliqués par les banques de Londres aux prêts interbancaires. Ce taux est calculé par un échantillon de seize banques et monnaies telles que le dollar américain, l'euro, la livre sterling, le yen, le dollar australien, le dollar canadien, le franc suisse, le dollar néo-zélandais et la couronne suédoise.


M
Marché de gré à gré (ou over-the-counter/OTC)
Marché non réglementé, autrement dit non soumis aux réglementations imposées par les autorités de surveillance des marchés financiers, où les parties intéressées négocient directement. 

Matières premières
Tous matériaux de base échangés sur un marché organisé. Toutes les matières premières servent une fonction propre et font l’objet d’une utilisation étendue, raison pour laquelle elles sont souvent utilisées comme sous-jacents de produits dérivés. Le thé, le café, le soja, le riz ou le blé appartiennent à la catégorie des matières premières agricoles, tandis que l'or, l'argent, le platine, l'aluminium et le pétrole appartiennent aux matières premières industrielles.

Monnaies et fluctuations des monnaies
Une monnaie est une unité de valeur utilisée comme moyen d'échange. Les monnaies sont souvent propres à un pays, et émises par le gouvernement de l'Etat en question. Le taux de change, soit le prix auquel la monnaie d'un pays peut être échangée contre celle d'un autre pays, est utilisé pour mettre en adéquation les valeurs respectives des deux monnaies. Dès lors que les taux de change évoluent constamment et que les fonds doivent souvent acheter les actions d'entreprises étrangères dans leur monnaie locale, les fluctuations des monnaies peuvent affecter les rendements des investisseurs.


N
Notation
Mesure utilisée par les agences de notation pour indiquer le degré de solvabilité d'un émetteur. Ce système de notation se base sur une échelle de lettres. Standard & Poor’s, Moody’s et Fitch sont les agences de notation les plus connues. La supervision des agences de notation incombe aux autorités compétentes de l'Etat d'origine.


O
Objectifs financiers / Objectifs d'investissement
Objectif qu'un investisseur souhaite atteindre via ses investissements, comme l'achat d'une maison ou la constitution d’un patrimoine de prévoyance. Connaître sa situation et ses objectifs financiers est nécessaire pour définir ses objectifs d'investissement.
 
Obligation
Une obligation est un titre de créance faisant office de reconnaissance de dette, qui permet à une entreprise ou à une entité souveraine ou publique de lever des fonds. Les Etats émettent des obligations afin de financer les dépenses publiques et la dette qui en découle. Toute obligation est assortie d’une échéance et prévoit le remboursement au créancier du capital prêté ainsi que le paiement d’un intérêt (fixe ou flottant). Chaque obligation reçoit une note, attribuée par des agences spécialisées,  permettant aux investisseurs d’évaluer la solvabilité l'émetteur. Une note basse signifie que l'émetteur pourrait ne pas être à même de rembourser à l'échéance, d’où l’offre d’un intérêt plus élevé visant à encourager les investisseurs à acheter l’emprunt.

Obligation à haut rendement
Obligation (émise par un Etat ou une entreprise) présentant un risque de défaut élevé. Généralement, les obligations spéculatives sont notées BBB- ou moins par les agences de notation.

Obligation convertible
Instrument financier qui, à une échéance donnée, permet à l'investisseur de récupérer le capital investi sous forme de liquidités ou d'actions de la société émettrice.

Obligations d’entreprise
Obligations émises par des entreprises qui offrent généralement des rendements plus élevés que les emprunts d’Etat, le risque de défaut de versement des intérêts étant perçu comme supérieur. Plus la qualité de crédit de la société est faible, plus l'intérêt versé est élevé, le risque assumé étant potentiellement plus grand.

Obligations d’Etat
Obligations émises par un Etat. Les obligations d'Etat sont généralement considérées comme les obligations les plus sûres, car elles sont garanties par l'Etat qui les émet. Elles tendent toutefois à offrir des taux d’intérêt inférieurs à ceux des obligations d'entreprise. Les obligations d'Etat sont généralement libellées dans la monnaie de l'Etat émetteur et présentent des niveaux de risque variables selon la situation économique de l'Etat concerné. Les obligations d’Etat étrangères étant généralement libellées dans la devise du pays émetteur, la valeur de votre investissement est appelée à varier au gré des fluctuations du taux de change si votre monnaie domestique diffère de celle de l'Etat émetteur.

Obligations du Trésor
Obligations émises par l'Etat pour lever les fonds nécessaires à la satisfaction de besoins de financement. 

Offshore
Expression dont l'origine remonte aux années 1920, lorsque les bateaux américains empruntaient les eaux internationales pour aller chercher leur cargaison en échappant aux lois de la prohibition. Par extension, le terme désigne les Etats et sociétés qui permettent à d'autres sociétés et aux particuliers de contourner les législations (fiscales et financières, généralement) de leur pays.

Options
Instruments financiers dérivés qui, moyennant une prime, donnent à leur détenteur le droit d'acheter ou de vendre, à une date définie, un actif (dit sous-jacent), à un prix d'exercice préétabli. L'option donnant au détenteur le droit d'acheter l'actif est appelée option d'achat (ou call). Le détenteur d'option d'achat mise sur une hausse des cours. Inversement, si l'investisseur anticipe une baisse des prix, il peut acheter une option de vente (ou put) qui, moyennant une prime, lui donnera le droit de vendre le sous-jacent au prix d'exercice à une date déterminée. 


P
Partie prenante
Personne ou groupe ayant un intérêt dans une organisation. Ce concept a été développé en 1963 par l'Institut de recherche de Stanford pour désigner les personnes qui ont un intérêt dans une organisation et dont dépend sa survie à long terme.

Performance
La performance est une indication du rendement d'un fonds et peut être évaluée sur n'importe quelle période depuis le lancement du fonds. La performance peut être mesurée en fonction des objectifs du fonds, tels que la croissance, le revenu ou le rendement total.

Performance passée
Historique de performance d'un fonds. La performance passée est utile pour analyser la façon dont le fonds a réagi aux fluctuations antérieures du marché, mais ne doit pas être considérée comme une indication des performances futures.
 
Portefeuille
Un portefeuille regroupe les investissements d'un particulier ou d'un professionnel de la finance, et peut inclure des actifs tels que des actions ou leur équivalent en fonds comme les fonds communs de placement. Les portefeuilles sont directement détenus par les investisseurs et/ou gérés par des professionnels de l'investissement. Par prudence, il est conseillé aux investisseurs de construire un portefeuille conforme à leur degré de tolérance au risque et à leurs objectifs d'investissement.

Portefeuille équilibré
Stratégie d'investissement résultant de l'allocation d'actifs. Un portefeuille équilibré est généralement composé d'actions et d'obligations, et vise à offrir à l'investisseur une croissance du capital via les actions et un revenu régulier via les obligations, tout en diversifiant le risque sur deux classes d'actifs différentes.

Position courte (ou "short" ou "acheteuse") et vente à découvert
Contrairement à ce que l’on pourrait croire, le terme de position courte n'a rien à voir avec la durée de détention de l'investissement. Prendre une position courte consiste à vendre un titre emprunté. L'investisseur ne le détient pas parce qu'il anticipe une baisse de cours. La position se clôture par l'achat de l'instrument, à un taux espéré plus bas que celui payé, pour rembourser le prêteur.

Position longue (ou long ou acheteuse)
Contrairement à ce que l’on pourrait croire, le terme de position longue n'a rien à voir avec la durée de détention d'un investissement. Une position longue commence avec l'achat d'un titre et se termine au moment de sa vente. Un investisseur prend généralement une position longue sur une action lorsqu’il table sur une hausse du cours de cette action. A l’inverse, une position courte, qui commence par la vente d'une action et se clôture par son achat, anticipe une baisse de cours.

Prime
Somme ajoutée au cours ordinaire d'un actif pour jouir d’avantages supplémentaires, tels qu'une option, une couverture ou une assurance.

Private equity
Les fonds de private equity investissent dans des sociétés privées, ou non cotées, afin de favoriser leur croissance et le développement. Les fonds de private equity peuvent investir dans la phase précoce de développement d'une société (activité typique des «capital risqueurs» ou des business angels) ou à tout autre stade de son cycle de croissance.

Profil de risque
Chaque investisseur présente un degré de tolérance au risque, ou profil de risque, qui lui est propre. Ce degré de tolérance au risque doit prendre en compte ses dispositions et sa capacité financière à accepter de fortes variations de valeur de ses investissements. De multiples facteurs doivent être pris en compte pour déterminer le degré de tolérance au risque d'un investisseur, notamment son horizon de placement, son âge, ses possibilités de revenus futurs et l’existence d'autres actifs, tels qu'un logement ou une pension.

Profit
Lors de la vente d'un produit, le profit désigne le montant de capital restant après déduction du coût initial du produit et des coûts liés à sa vente (impôts ou taxes, par exemple).


R
Ratio de Sharpe
Mesure du rendement ajusté du risque. Plus le ratio est élevé, plus le rendement par rapport au risque sur une période donnée est important. Les meilleurs fonds sont donc ceux qui présentent les ratios de Sharpe les plus élevés.

Ratio d'information
Indicateur du profil risque/rendement, permettant de déterminer la capacité du gérant de portefeuille à générer des rendements proportionnels au risque supérieurs à ceux de l'indice de référence. Le ratio d'information contribue en outre à distinguer les gérants actifs des gérants plus passifs. Contrairement au ratio de Sharpe, le ratio d'information utilise le rendement de l'indice comme mesure de référence.

Rééquilibrage
Durant la durée de vie d'un portefeuille d'investissement, certaines classes d’actifs sont appelées à gagner ou perdre de la valeur ou à devenir plus ou moins risquées à des rythmes différents des autres classes d'actifs. Pour assurer le maintien d'une allocation d'actifs conforme aux directives et aux objectifs d'investissement fixés par l'investisseur, le gérant peut être amené à rééquilibrer les pondérations des classes d'actifs au sein du portefeuille, en vendant une partie de l'une pour acheter un peu plus d'une autre.

Rendements absolus et stratégies de rendement absolu
Une stratégie de rendement absolu (absolute return) vise à générer des rendements réels positifs, tant en cas de hausse que de baisse ou d'évolution neutre des marchés.

Renflouement
Soutien apporté à une entreprise ou à Etat confronté à un risque de faillite. Dans le cas d'un Etat, une entité indépendante – telle que l'Union européenne, le Fonds monétaire international ou la Banque centrale européenne (qui forment ensemble ce que l’on appelle la «Troika») – propose un crédit au pays concerné, exigeant en contrepartie la mise en œuvre d'un programme de restructuration de sa dette. Dans le cas d'une entreprise, c’est l'Etat ou une banque qui intervient pour sauver l'entreprise de la faillite. Généralement, le renflouement se fait sous forme d'injections de liquidités, de prêts à bas coût ou des allègements fiscaux, selon la gravité de la situation.

Restrictions d'investissement
Restrictions fixées par l'investisseur quant au style des stratégies d’investissement adoptées: investissement socialement responsable ou décision de ne pas investir dans certains pays, par exemple. Une compréhension approfondie des besoins d'investissement est nécessaire lors de la planification de tout investissement.

Revenu / Génération de revenu
Investir vise généralement deux objectifs: accroître votre capital sur la durée ou dégager un revenu régulier. Investir dans une optique de revenu constitue une bonne option pour compléter d'autres types de revenus, tels qu'un salaire ou une pension. Comme toute forme d'investissement, toutefois, elle comporte un risque. Diverses classes d’actifs peuvent générer des revenus, notamment les liquidités, les obligations, les actions et l'immobilier.

Risque
Probabilité que le rendement réel d'un investissement diffère du rendement attendu. Les investissements comportant un degré de risque élevé présentent une possibilité accrue de sur- ou sous-performance par rapport à vos attentes. Le risque est souvent mesuré par la fréquence et l'amplitude des écarts par rapport à la performance historique moyenne, aussi appelée l'écart type. Les investisseurs doivent avoir une bonne compréhension de la notion de risque avant d'investir.

Risque de crédit
Risque qu'un émetteur ne parvienne pas à honorer son obligation de rembourser le coût du principal et les intérêts dus. Plus le risque de crédit est élevé, plus le rendement exigé en compensation du risque assumé, est élevé.

Risque de marché
Le risque de marché désigne les changements de valeur d'un instrument ou d'un portefeuille d'instruments financiers liés à des changements inattendus des conditions de marché. Les principaux risques de marché comprennent le risque de change, le risque de taux d’intérêt, le risque de matière première et le risque de volatilité. 

Risque de taux d'intérêt
Risque lié aux variations de taux d'intérêt auxquelles une institution financière est exposée.

Risque/rendement
Le rapport risque/rendement exprime le lien capital en vertu duquel, pour enregistrer un gain élevé, un investisseur devra assumer un degré de risque également élevé, avec pour conséquence la possibilité accrue de perdre tout ou partie de l'investissement initial.


S
Secteurs
Système de classification utilisé pour regrouper les actions de sociétés caractérisées par des produits, des services ou des caractéristiques opérationnelles communes. Chaque secteur présentant un profil de risque différent, les gérants allouent souvent leurs actifs selon des pondérations sectorielles différentes afin de diversifier le risque.

Sélection des titres
Sélection des actions considérées comme des investissements intéressants à inclure au sein d'un portefeuille.

Situation financière 
Evaluation de l'état des finances d'un investisseur, prenant en compte les liquidités détenues au moment considéré, les actifs à long terme ou les projections de revenu futur. Connaître votre situation financière est nécessaire pour comprendre les limites de vos plans d'investissement.

Sous-performance
De nombreux fonds comparent leur performance à la performance moyenne de leur région ou de leur secteur, appelée indice. Cet indice sert de base de référence pour déterminer si un fonds sur- ou sous-performe le reste du marché comparable.

Stratégie d’investissement
Combinaison de l'allocation d'actifs, des styles d'investissement, des secteurs et des régions selon laquelle un gérant peut choisir d'investir votre argent. Communiquer à votre conseiller financier des informations concernant vos objectifs d'investissement, votre situation et vos objectifs financiers ainsi que votre tolérance au risque permettra à ce dernier d'élaborer une stratégie d’investissement appropriée pour satisfaire vos besoins.


T
Techniques de couverture
Une couverture est un investissement assimilable à une police d'assurance et visant à réduire le risque potentiel d'un mouvement défavorable du cours d'un actif. L’utilisation de produits dérivés constitue la forme de couverture la plus commune; elle prévoit l'achat d'un actif à un moment donné et l'option de le revendre plus tard, ou vice versa, afin de garantir un rendement à partir de votre investissement. Comme dans le cas d’une police d'assurance, l'achat d'options en sus des actifs détenus impliquera des coûts mineurs de couverture de vos investissements.

Titrisation
Méthode financière prévoyant l’assemblage d'actifs qui seront reconditionnés et utilisés comme nantissement pour émettre des obligations en vue de leur mise sur le marché.

Total des frais sur encours ("TFE" ou "TER" en anglais)
Total des charges payées par un investisseur dans le cadre d’un fonds, y compris les commissions de gestion, les commissions de performance et tous les frais additionnels, tels que les frais administratifs.


V
Valeur des investissements
La valeur de vos investissements change quotidiennement en fonction des performances individuelles des participations sous-jacentes et des fluctuations des monnaies, le cas échéant. Un portefeuille peut être recalculé pour fournir une moyenne des participations sous-jacentes, soit la valeur nette d’inventaire ou VNI. Cette valeur est généralement calculée sur une base quotidienne, ou moins fréquemment dans le cas d'actifs moins liquides.

Valeurs mobilières
Actifs financiers de toutes catégories négociés sur les marchés financiers. Une distinction peut être faite entre les instruments de dette, tels que les obligations, les titres de capital, tels que les actions ordinaires, et les produits dérivés, tels que les contrats à terme standardisés (futures).

VNI/Valeur nette d'inventaire
La valeur nette d'inventaire (VNI) est obtenue en divisant la valeur totale des actifs d'un fonds (liquidités + prix x nombre de parts du fonds) par le nombre de parts en circulation. La VNI représente le prix qu'un investisseur devrait payer pour acheter d'autres parts/unités du fonds ou qu'il devrait encaisser s'il vendait lesdites parts/unités. Dans un fond immobilier, elle exprime la différence entre les actifs et les engagements.

Volatilité
La volatilité de marché désigne des fluctuations de cours soudaines, difficiles à prévoir, des instruments financiers, des matières premières ou des monnaies. Ces mouvements de forte amplitude se produisent sur un lapse de temps court et peuvent être tant positifs que négatifs. Inversement, une faible volatilité témoigne de prix stables sur la période considérée.
B- Test name Definitions
B- Test name


B- Test name Definitions
B- Test name



C


Amortisation

Amortisation

Situation financière
Situation financière