I am Article Layout


Sélectionnez votre profil:

Contenu réservé au type d'investisseur sélectionné.

Février 2018

Donner du crédit aux entreprises russes

La croissance du crédit aux entreprises est de nouveau positive.

Les raisons d’investir dans les actions russes sont notoires: elles ne sont pas chères – moins de 7 de ratio cours/bénéfices (PER), taux de dividende de 6% –, et l’économie s’accélère, augurant d’une croissance bénéficiaire vigoureuse; enfin, le rouble est largement sous-évalué selon la plupart des mesures [1].

Mais il existe une autre raison, moins connue des investisseurs.

Croissance du crédit aux entreprises russes
20180210_GDLS_Russia.png

Source: The Central Bank of the Russian Federation, entreprises non financières, décembre 2017 (Rythme annuel: échelle droite)

Implosion de la croissance, explosion des prix à la consommation, la Russie a connu un choc économique massif entre 2015 et 2016. Assommées, les entreprises du pays ont cessé d’emprunter. La variation annuelle du crédit aux entreprises a été négative pendant un an, frôlant même les -10%!

Depuis, la croissance mondiale s’est accélérée, le prix du pétrole s’est stabilisé, l’inflation a été cassée par une banque centrale compétente et le pouvoir d’achat des ménages s’est amélioré. La consommation s’en ressent: après une longue période négative, la croissance annuelle des ventes de voitures s’est établie au-dessus de 10% en 2017 [1].

Aujourd’hui, le dernier étage de la fusée se détache. 

Pour la première fois depuis 2016, la croissance du crédit aux entreprises est positive. Ce qui devrait intéresser les investisseurs: empruntant  à des taux désormais modérés, les entreprises augmentent la rémunération de l’actionnaire. 

En moyenne dans le monde, l’endettement des entreprises représente 127% du PIB de leur pays. En Russie, ce ratio atteint seulement 55% [2]. 

L’impact de la reprise du crédit sur les valorisations du marché est donc potentiellement significatif.