I am Article Layout

L’investissement environnemental chez Pictet Asset Management

Cinq investissements possibles pour aider à créer un monde meilleur

En investissant dans des sociétés qui trouvent des solutions à la crise environnementale, les investisseurs peuvent contribuer à créer un monde meilleur pour les générations futures.

Une illumination pour la planète

La pression monte sur les gouvernements et les entreprises pour inverser des décennies de dégradation environnementale et pour préserver les ressources naturelles mondiales au profit des générations futures. Les investisseurs ont leur rôle à jouer en apportant des capitaux aux sociétés qui mettent au point des solutions face aux défis environnementaux. Ils contribuent ainsi à un avenir plus durable tout en bénéficiant potentiellement de performances financières attrayantes. 

Ce n’est pas la première fois que la technologie peut nous aider à résoudre nos problèmes environnementaux. Dans les années 1960, un scientifique a découvert qu’un matériau semi-conducteur sur lequel il travaillait produisait une légère lueur. Personne n’aurait alors pu imaginer la révolution qu’allait déclencher le lancement des premières diodes électroluminescentes (LED), qui consomment un cinquième de l’électricité de leurs prédécesseurs et ont réduit de façon spectaculaire la consommation d’énergie sur toute la planète.

Les LED ne sont qu’un exemple parmi tant d’autres des technologies environnementales qui ont transformé notre impact sur la planète. Nous nous penchons, dans ces lignes, sur cinq domaines où les investisseurs, et les sociétés dans lesquelles ils investissent, peuvent contribuer à avoir un impact positif sur l’environnement.

5. Alternatives au plastique

Salué comme un matériau miracle au moment de son invention, le plastique est vite devenu le pire cauchemar de la planète. Depuis 1950, quelque 8,3 milliards de tonnes de plastique ont été produites dans le monde, dont seulement 6% ont été recyclés1. L’équivalent d’un camion de poubelle rempli de plastique est rejeté chaque minute dans les océans et certains pêcheurs remontent dorénavant plus de plastique que de poissons dans leurs filets2.

Certains pêcheurs remontent dorénavant plus de plastique que de poissons
5_plastic.jpg

Des sociétés proposent maintenant des alternatives au plastique à la pointe de la technologie, ce qui pourrait changer les choses. Dans l’industrie de la mode, des marques comme Stella McCartney et Prada utilisent l’Econyl3, un matériau fabriqué à partir de déchets industriels (y compris des filets de pêche) qui réduit les émissions de gaz à effet de serre de 58% par rapport au nylon. Des matériaux à base de bois, comme le cupro, la viscose et le lyocell, comptent également de nombreuses applications comme les tenues de sport ou les vêtements ignifugés.

Le plastique représente encore plus de la moitié du marché du conditionnement alimentaire mondial, mais on pourrait remplacer 500 millions de tonnes de plastique par des matériaux à base de bois4, comme des emballages en carton dernier cri qui permettent de stocker des aliments et des boissons jusqu’à 12 mois sans réfrigération.

4. Mieux utiliser et recycler l’eau

0,25%: telle est la quantité utilisable des réserves d’eau mondiales. Le reste est trop salé, trop pollué ou trop gelé. Alors que la population mondiale grandit, la demande pour cette ressource vitale croît également, bien qu’elle soit déjà limitée. 40% de la population mondiale ne dispose pas d’un accès suffisant à une eau propre5 et cette situation se dégrade rapidement. 

L’agriculture représente environ 75% du total de la consommation d’eau douce
4_water-crises.jpg

La solution consiste à consommer moins d’eau et à l’utiliser plus efficacement. La technologie peut jouer un grand rôle pour cela. L’agriculture représente environ 75% de toute la consommation d’eau douce6, mais l’irrigation de précision peut réduire à la fois les volumes consommés et la pollution qu’elle entraîne grâce à la réduction de l’utilisation d’herbicide et de pesticide.

Dans les villes, des capteurs de haute technologie peuvent aider à détecter des fuites plus rapidement, voire à prévoir quels tuyaux vont commencer à fuir.

La baisse de la consommation d’eau et du gaspillage doit s’accompagner d’un meilleur recyclage. Le marché du recyclage des eaux usées connaît une croissance annuelle de 20%7, et les nanotechnologies et la filtration membranaire comptent parmi les principales innovations du secteur.

3. Des énergies renouvelables et plus efficaces

Chaque année, 40 gigatonnes de dioxyde de carbone (CO2), le principal responsable du réchauffement climatique, sont relâchées dans l’atmosphère. Si nous voulons freiner le changement climatique causé par l’homme et source de tant de perturbations, les émissions nettes de gaz à effet de serre doivent tomber à zéro.

Le coût d’énergies renouvelables comme l’éolien, le solaire et les marées chute rapidement en dessous de celui des carburants fossiles.
3_CO2-emission.jpg

La production de sources d’énergies plus propres y contribuera. Par exemple, grâce à l’abandon du charbon, les émissions de CO2 du Royaume-Uni ont reculé de 29% au cours de la dernière décennie et affichent à présent leur niveau le plus faible depuis 18888. Des énergies renouvelables comme l’éolien, le solaire et les marées génèrent déjà un tiers de l’électricité britannique et leur coût chute rapidement en dessous de celui des carburants fossiles.

Le captage et le stockage du carbone (CSC) peuvent tout simplement consister à planter des arbres et à produire de la biomasse, mais il peut aussi impliquer de nouvelles technologies pour aspirer du COdirectement dans l’air et l’enfermer dans la pierre ou le béton, voire dans d’anciens gisements de pétrole ou de charbon. Le marché du CSC connaît une croissance annuelle de 14% et sa valeur devrait atteindre 5,6 milliards de dollars US d’ici à 20269.

Tout repose sur l’efficacité énergétique. Par exemple, les LED ont permis à la demande d’électricité au Royaume-Uni de retrouver son niveau de 1984 et, à l’échelle mondiale, l’efficacité énergétique représente environ 40% des réductions d’émissions de gaz à effet de serre potentielles10.

Des sociétés qui mettent au point des bâtiments intelligents, qui réfléchissent à de meilleurs concepts et proposent des matériaux et isolants nouveaux profiteront de cette volonté d’amélioration de l’efficacité énergétique.  

2. Réduction et suppression de la pollution

La pollution atmosphérique tue à elle seule 9 millions de personnes par an et nous fait perdre trois ans d’espérance de vie 11 .Plus de personnes meurent en raison d’une eau peu sûre qu’à cause de toutes les formes de violence, y compris les guerres12.

La pollution atmosphérique tue à elle seule 9 millions de personnes chaque année
2_air-pollution.jpg

La croissance de villes toujours plus densément peuplées menace d’empirer les choses.

Nous pouvons cependant éviter la catastrophe. Un urbanisme plus intelligent et la mise au point de technologies permettant de réduire la pollution permettront de reléguer la pollution de l’air et de l’eau dans les livres d’histoire. 

Le marché mondial du contrôle de la pollution atmosphérique devrait connaître une croissance spectaculaire au cours des années à venir pour dépasser 100 milliards de dollars US d’ici à 20277. De même, des sociétés qui conçoivent des technologies de pointe en matière de recyclage et de filtration de l’eau contribuent à construire un système d’approvisionnement en eau durable et à l’épreuve de l’avenir.

1. Fonds actions environnementales

Un moyen efficace de protéger la planète pour les générations futures consiste à investir dans des sociétés qui conçoivent des solutions pour répondre aux problèmes environnementaux les plus urgents. Le secteur des solutions environnementales est en plein essor. Sa valeur est de 2 500 milliards de dollars US et il affiche une croissance annuelle de 6-7%7.

Les fonds environnementaux investissent dans certaines des sociétés plus responsables sur le plan environnemental et dans celles qui proposent des produits ou services qui contribuent à résoudre des défis environnementaux comme le changement climatique, la pollution atmosphérique et le manque d’eau propre, comme celles que nous avons mentionnées ci-dessus.

De plus, investir pour protéger la planète ne signifie pas forcément renoncer aux performances financières. Un nombre croissant d’études montre que les sociétés qui affichent les valeurs environnementales, sociales et de gouvernance (ESG) les plus solides ont une probabilité plus importante de surperformer l’ensemble du marché à long terme et s’avèrent plus résistantes aux périodes de baisse des marchés13.

Peu importe son montant, tout investissement peut avoir un impact environnemental élevé sur un large éventail de facteurs: du  CO économisé grâce aux énergies renouvelables produites à la réduction des quantités d’engrais déversées dans nos lacs et nos océans. 

Quel impact environnemental pouvez-vous avoir? Découvrez-le grâce à notre calculatrice d’impact

 

 

Un monde meilleur pour les générations futures
1_GEO.jpg