Sélectionnez votre profil:

Contenu réservé au type d'investisseur sélectionné.

Vous souhaitez accéder au site pour Investisseurs particuliers?

Marchés Emergents

Ventes au détail sur les marchés émergents

La faiblesse des ventes au détail sont-elles de mauvaise augure pour les marchés émergents?

Mars 2019

Patrick Zweifel, Chief Economist

La croissance des ventes au détail sur les marchés émergents est en forte baisse depuis six mois. Les investisseurs doivent-ils s'inquiéter?

La croissance des ventes au détail sur les marchés émergents a chuté de 6% à 4% au cours des six derniers mois, comme le montre le graphique ci-dessous (fig. 1).

Analysons les raisons de ce brusque effondrement.

Fig.1 - Forte baisse des ventes au détail sur les ME au cours des six derniers mois
Ventes au détail MD et ME (volume, % de variation annuelle, mm3a)
Ventes au détail des marchés développés et émergents
Source: Pictet Asset Management, CEIC, Datastream. Données des marchés développés (MD) au mois de novembre 2018; Données des marchés émergents (ME) au mois de décembre 2018.

Le poids de la Chine, de la Turquie et de l'Argentine

En variation annuelle, la croissance des ventes de voitures, soit une composante majeure des ventes au détail, est tombée à -5,4% en novembre 2018 - son plus bas niveau depuis dix ans (voir fig. 2 ci-dessous). 

Cependant, hors Chine, Turquie et Argentine, sur la même période, les ventes de voitures sur les ME ont fait un bond de 9,7%, ce qui prouve l'impact de ces trois économies sur le chiffre global.

Fig. 2 - Ventes de voitures sur les ME: la fin du tunnel? 
Ventes de voitures sur les ME (volume, % de variation annuelle, mm3a)
Ventes de voitures sur les marchés émergents
Source: Pictet Asset Management, BIS, CEIC, Datastream, 31.12.2018.

Nous ne sommes pas très inquiets du ralentissement de ces trois économies. Voici pourquoi :

  1. En Chine, le gouvernement a baissé l'impôt sur le revenu des ménages et la TVA (passée de 16% à 13% sur les produits manufacturés et de 10% à 9% sur certains services)1. Associées au programme de stimulation monétaire, ces mesures devraient soutenir la consommation. À l'exception des ventes de voitures, les ventes au détail chinoises ont commencé à se redresser, avec un rebond de 10,4% en variation annuelle au mois de janvier2.
  2. En Argentine et en Turquie, la baisse de près de 50% enregistrée au niveau des ventes de voitures s'explique par une forte augmentation des taux directeurs, les gouvernements ayant perdu le contrôle de l'inflation sur ces deux marchés. Il s'agit d'événements très isolés qui ne présentent aucun risque pour l'univers général des ME.

En réalité, la croissance des ventes de voitures a déjà repris. Sans ces trois économies, la croissance des ventes est ainsi passée à 11% en décembre 2018.

Exception faite de ces trois pays, comment la demande des ménages va-t-elle évoluer sur les ME?

La consommation des ménages est étroitement liée au marché de l'emploi, qui montre des signes globalement positifs sur les ME. Comme le montre la fig. 3A ci-dessous, le taux de chômage reste faible sur les ME.
Un marché de l'emploi solide et des salaires réels amenés à grimper avec le recul de l'inflation
Fig. 3A (échelle de gauche) – Consommation des ménages et taux de chômage sur les ME (variation sur 1 an) / Fig .3B (échelle de droite) – Consommation des ménages et salaires réels sur les ME
Consommation des ménages et taux de chômage sur les marchés émergents
Source: Pictet Asset Management, BIS, CEIC, Datastream. Consommation des ménages au mois d'août 2018; Salaires réels sur les ME au mois de novembre 2018; Taux de chômage sur les ME au mois de décembre 2018.

La seule source d'inquiétude est la faible croissance des salaires réels, passée de 6,8% à 3,3% entre juin 2012 et novembre 2018 (fig. 3B).

Les niveaux d'inflation élevés alimentés par la dépréciation des devises ont entraîné une baisse des salaires. La courbe d'inflation a cependant commencé à s'inverser, ce qui plaide en faveur d'un choc temporaire et permet aux salaires réels d'augmenter à nouveau. Cela devrait aussi avoir un impact positif sur les dépenses des ménages.

Notre indicateur exclusif de la consommation des ménages des ME va dans le même sens. Il prévoit un redressement de la consommation des ménages sur les ME à moyen terme (fig. 4).

Indicateur exclusif de Pictet AM indiquant un redressement à moyen terme de la consommation des ménages des ME
Fig. 4 - Consommation des ménages sur les ME (fonction à moyen terme)
Consommation des ménages sur les ME
Source: Pictet Asset Management, CEIC, Datastream. *Indicateur à moyen terme: F (confiance des ménages, taux de chômage, salaires réels). Consommation des ménages au mois d'août 2018; Fonction à moyen terme pour les données du mois de décembre 2020.
Conclusion: en dépit de l'affaiblissement des ventes au détail, nous restons confiants quant à la capacité de résistance des économies des ME. Emmené par les ventes de voitures, ce ralentissement est largement confiné à trois pays: l'Argentine, la Turquie et, surtout, la Chine. L'Argentine et la Turquie ne présentent aucun risque systémique pour les ME. De plus, nous ne prévoyons pas d'atterrissage brutal en Chine, en particulier si les négociations commerciales avec les États-Unis aboutissent à un accord. Nous misons sur l'amélioration de la consommation des ménages qui se dessinent depuis décembre 2018.
Stéphane Couturier pour Pictet

REVUE DE MARCHÉ

Revue de marché

28.02.2019

Revue des marchés émergents
Source: Datastream, Bloomberg, données au 28.02.2019 et en USD. Les indices des actions sont indiqués sur la base d’un dividende net réinvesti; les indices des matières premières et obligations sont indiqués sur la base du rendement total. L’évolution des taux de change est traitée comme le calcul de la performance sur la base des taux de change. *L'indice Chinabond Composite est lié à l’indice Bloomberg Barclays China Composite depuis le 31.12.2018.