I am Article Layout


Sélectionnez votre profil:

Contenu réservé au type d'investisseur sélectionné.

Pictet
Novembre 2017

Asia, mens sana in corpore sano

De 2011 à 2016, les investisseurs en actions asiatiques ont fait face à un étonnant paradoxe. Alors que la croissance de la région dépassait largement la croissance mondiale, les actions sous-performaient massivement le reste du marché.  Pourquoi ?

Asie ex japon : evolution du rendement pour l'actionnaire
20171116_GDLS_ActionsAsiatiques.png

Source: Factset, du 30.12.2011 au 30.10.2017

Les entreprises de la région ont porté une attention très grande à la croissance du chiffre d’affaires, ceci aux dépends de la rentabilité. En conséquence, la croissance des profits en Asie a largement déçu, malgré de solides progrès économiques.

Depuis plusieurs années, la priorité des entrepreneurs et des gouvernements a changé. Les entreprises se concentrent désormais sur la rentabilité et les cash-flows. Le volume des investissements ramené au chiffre d’affaires a sensiblement diminué. La Chine s’efforce de réduire ses surcapacités.

Ces efforts commencent à porter leurs fruits.

Depuis un plus bas à 13% en 2012, les marges des entreprises ont régulièrement progressé pour atteindre plus de 16% aujourd’hui1.
Et, comme le montre le graphique, la rentabilité pour l’actionnaire s’améliore en 2017.

Que veulent les investisseurs? Des entreprises saines dans une économie saine.

L’Asie devrait les intéresser.